KONFORTI Berta [née PAPO Berta]

Par Hervé Lemesle

Née en 1909 ou 1912 à Bijeljina (Autriche-Hongrie, République serbe de Bosnie actuelle) ; étudiante ; militante du Parti communiste ; volontaire en Espagne républicaine.

Née dans une fratrie juive de trois enfants de Haim Papo (1876-1942) et Rahela Papo, Berta Papo grandit dans une ville de Bosnie orientale peuplée en majorité de musulmans et de Serbes, farouchement opposés à l’annexion de leur territoire par l’Autriche en 1908. Cette mouvance nationaliste alimenta le mouvement Mlada Bosna [Jeune Bosnie] à l’origine de l’attentat de Sarajevo le 28 juin 1914, puis celui des communistes, à l’origine favorables à l’action directe comme le futur volontaire en Espagne Rodoljub Čolaković (1900-1983), condamné à 12 ans de prison pour avoir participé à l’assassinat du ministre de l’Intérieur de Yougoslavie Milorad Drašković en 1921 parce qu’il était à l’origine de l’interdiction du jeune Parti communiste de Yougoslavie (KPJ) l’année précédente.

Berta Papo fit des études de droit à Belgrade, adhéra au KPJ et épousa un juif de Travnik (Bosnie centrale), Isaac Konforti ou Conforte (1907-1974). Elle fut arrêtée en 1932 pour ses activités militantes mais relâchée faute de preuve par le tribunal de Belgrade l’année suivante. Elle obtint de la police de Zagreb en 1937 un passeport pour aller en France, comme de nombreux volontaires désirant combattre du côté de la République espagnole. Elle gagna donc Paris, mais sa présence en Espagne n’est attestée par aucune source provenant de la base des brigades internationales à Albacete.

Son signalement comme volontaire par la police de Belgrade et son profil militant laissent à penser qu’elle avait peut-être franchi les Pyrénées comme courrier du KPJ, mais cela reste à démontrer.

Son frère cadet Josef mourut à Belgrade en 1941, mais son aîné Mosko survécut à la Seconde Guerre mondiale et s’est éteint en 1986 à l’âge de 90 ans.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article244710, notice KONFORTI Berta [née PAPO Berta] par Hervé Lemesle, version mise en ligne le 6 janvier 2022, dernière modification le 6 janvier 2022.

Par Hervé Lemesle

SOURCES : Archives d’Etat de Croatie (HDA, Zagreb), 1360.3.69 liste de volontaires de mai 1938. – Archives de Yougoslavie (AJ, Belgrade), 724.Šp.x1b1, liste de volontaires de 1940. – Site Geni.com.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément