BELLET Auguste, Louis, Félix [Seine-Maritime]

Par Jean-Jacques Doré

Né le 31 août 1891 au Havre (Seine-Inférieure, Seine-Maritime), mort le 13 juin 1952 à Montmorency (Seine-et-Oise, Yvelines) ; manœuvre puis voilier ; secrétaire de la section syndicale puis du syndicat des Voiliers du Havre de 1921 à 1923.

La chambre syndicale des Voiliers du Havre fondée par Ernest Drouet le 30 novembre 1878 avait rejoint la CGT dès 1895. le 1er janvier 1920 à l’initiative de Louis François les Voiliers devinrent une section du syndicat général des Ouvriers du port du Havre. Il agrégeait 7 syndicats, les Dockers, les Camionneurs, les Charbonniers, les Commis auxiliaires, les Employés de magasins, les Grutiers et les Voiliers, représentant plus de 3 200 adhérents.

Auguste Bellet, roux aux yeux bleus d’1m59, avait été mobilisé dans l’infanterie le 10 octobre 1912. Blessé par balle au bras gauche le 26 septembre 1914 à Fresnoy (Somme), il subit la guerre dans les coulisses des hôpitaux jusqu’à sa libération le 23 mars 1919. Devenu voilier sur le port du Havre, il rejoignit la section syndicale du SGOP et succéda au secrétaire Charles Le Jamble en janvier 1921.

« Bon orateur, militant influent attaché à l’indépendance syndicale » (selon la police), il fut avec Alexandre Rochard le principal artisan de la défection des Voiliers qui refusèrent l’adhésion du SGOP à la CGTU le 2 février 1922. Élu secrétaire du syndicat autonome des Voiliers du Havre en février 1922, il démissionna le 7 décembre lorsqu’il quitta Le Havre pour Mézières-sur-Seine (Seine-et-Oise, Yvelines).

Auguste Bellet habitait au Havre 10 rue du Four et vivait toujours à Mézières en 1933.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article244716, notice BELLET Auguste, Louis, Félix [Seine-Maritime] par Jean-Jacques Doré, version mise en ligne le 7 janvier 2022, dernière modification le 7 janvier 2022.

Par Jean-Jacques Doré

SOURCES : Arch. Dép. Seine-Maritime, État civil, Matricule militaire, 4 MP 60, 4 MP 1810 Réunions syndicales au Havre 1919-1925, 10 MP 1410 Syndicats dissous avant 1936.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément