COLOTTE Gaston, Richard

Par Jean-Louis Ponnavoy

Né le 3 septembre 1909 à Étival, aujourd’hui Étival-Clairefontaine (Vosges), exécuté sommairement le 7 septembre 1944 à Baccarat (Meurthe-et-Moselle) ; résistant de la Résistance intérieure française (RIF), GMA des Vosges et des Forces françaises de l’Intérieur (FFI), homologué DIR.

Gaston Colotte en tenue de chasseur
Gaston Colotte en tenue de chasseur
Crédit photo Martine MANGEOLLE Licence d’usage CC BY-NC-SA 2.0.

Gaston Colotte était le fils de René Colotte et de Marie Eugénie DIDIER. Il se maria le 8 août 1932 à Obernai (Bas-Rhin) avec Jeanne Marie Thérèse Meyer avec laquelle il était domicilié à Bertrichamps (Meurthe-et-Moselle).
Il fut admis dans le corps des sous-officiers de carrière et nommé en 1934 sergent au 29e BCP (Bataillon de chasseurs à pied), en garnison à Gérardmer.
Il entra dans la Résistance au sous-groupement 3 des Vosges secteur de Saint-Dié, rattaché aux mouvements ORA, OCM, CDLR, où ses services furent homologués du 1er janvier 1943 au 7 septembre 1944.
Il fut arrêté par la Sipo-SD pour faits de résistance suite aux combats de la ferme de Viombois le 7 septembre et porté disparu à cette date. Supposé exécuté, il fut déclaré décédé le 7 septembre 1944 à Baccarat par jugement du Tribunal civil de première instance de Lunéville en date du 27 août 1947. Le jugement de décès fut transcrit à Bertrichamps le 25 septembre 1947.
Il obtint la mention « Mort pour la France » par jugement du Tribunal civil de Lunéville du 4 février 1949. Il fut homologué comme "Déporté et interné résistant" (DIR) et soldat de la Résistance intérieure française (RIF) et des Forces françaises de l’Intérieur (FFI).
Cité à l’ordre de l’armée, il est titulaire à titre posthume de la Croix de guerre avec palme ainsi que de la Médaille de la Résistance par décret du 23 juillet 1965 publié au JO le 14 août 1965.
Son nom figure sur le monument aux morts, les plaques commémoratives tous conflits dans l’église Saint-Jean-Baptiste, la stèle commémorative à sa mémoire, à Bertrichamps et sur le monument commémoratif 1939-1945, à Étival-Clairefontaine (Vosges).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article244717, notice COLOTTE Gaston, Richard par Jean-Louis Ponnavoy, version mise en ligne le 7 janvier 2022, dernière modification le 7 janvier 2022.

Par Jean-Louis Ponnavoy

Gaston Colotte en tenue de chasseur
Gaston Colotte en tenue de chasseur
Crédit photo Martine MANGEOLLE Licence d’usage CC BY-NC-SA 2.0.

SOURCES : Service historique de la Défense, SHD, Vincennes, GR 16 P 138738 avec le prénom Gaston au titre de RIF et DIR, 138745 avec les prénoms Richard Gaston au titre FFI et GR 19 P 88/7 page 39.— Mémoire des Hommes.— Mémorial Genweb.— État civil (jugement de décès acte de transcription n° 9).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément