MARIANI Jean, Valère [Pseudonyme dans la Résistance Marin Auguste]

Par Jean-Luc Marquer

Né le 9 mars 1910 à Marseille (Bouches-du-Rhône), sommairement exécuté le 19 juin 1944 aux Adrets (Les Adrets-en-Belledonne, Isère) ; ouvrier papetier ; résistant FTPF, homologué Forces françaises de l’Intérieur (FFI).

Jean MARIANI
Jean MARIANI
Photo : Geneanet, sous licence d’usage CC BY-NC-SA 2.0

De parents corses, Jean, Valère Mariani était le fils de Marien Mariani, employé, et de Xavière, Isabelle Perfetti, son épouse.
Il épousa Fernande, Claire, Maria Antoine le 28 janvier 1932 au Versoud (Isère).
Ils eurent au moins 4 enfants.
Il était ouvrier papetier aux papeteries de Lancey à Villard-Bonnot (Isère).
Jean Mariani s’engagea dans la Résistance et rejoignit les rangs du 6e bataillon de FTPF de l’Isère.
Ses services sont homologués à partir du 1er janvier 1944.
Il fut probablement arrêté à Lancey le 19 juin 1944, conduit aux Adrets (aujourd’hui Les Adrets-en-Belledonne, Isère), où il fut sommairement exécuté, fusillé par des Allemands.
Il obtint la mention « Mort pour la France » et fut homologué résistant, soldat des Forces françaises de l’Intérieur (FFI).
Son nom figure sur le monument aux morts 1939-1945, à Villard-Bonnot (Isère).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article244733, notice MARIANI Jean, Valère [Pseudonyme dans la Résistance Marin Auguste] par Jean-Luc Marquer, version mise en ligne le 8 janvier 2022, dernière modification le 8 janvier 2022.

Par Jean-Luc Marquer

Jean MARIANI
Jean MARIANI
Photo : Geneanet, sous licence d’usage CC BY-NC-SA 2.0

SOURCES : AVCC, Caen, AC 21 P 88145 (nc). — SHD, Vincennes, GR 16 P 393890 (nc) et GR 19 P 38/23, p. 3 et 12. — Mémoire des hommes. — Mémorial GenWeb. — Geneanet.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément