MAITRE Maurice, André, Simon

Par Benoît Prieur

Né le 12 septembre 1927 à Nice (Alpes-Maritimes), mort probablement des suites d’actes de tortures, en détention, le 1er août 1944 à Lyon 4e arr. (Rhône) ; habitant de Caluire-et-Cuire (Rhône) ; résistant de l’Armée secrète, Groupe Charly homologué DIR.

Plaque commémorative de l’école Jean-Jaurès de Caluire-et-Cuire (Crédit : Romain Behar, CC-By-SA).
Plaque commémorative de l’école Jean-Jaurès de Caluire-et-Cuire (Crédit : Romain Behar, CC-By-SA).

Maurice Maître était le fils de Claude Joseph Ferdinand et de Concepte Marie Thérèse Moreno. Il était célibataire et domicilié 6, rue Ampère à Caluire-et-Cuire (Rhône).
La plaque commémorative de l’école Jean-Jaurès à Caluire-et-Cuire indique qu’il fut torturé par des hommes du Parti populaire français (PPF) et qu’il serait mort à Caluire-et-Cuire des suites de ses blessures (Mémoire des Hommes indique Lyon comme lieu de décès). Selon Mémorial Genweb, il décéda 93 rue de la Croix Rousse, à Lyon (IVe arr.) pendant son internement.
L’acte de décès fut transcrit le 3 août 1944 à Lyon 4e arr. Il obtint la mention « Mort pour la France » et le titre de "Déporté et interné résistant" (DIR).
Il est inhumé dans le carré militaire du cimetière communal, à Caluire-et-Cuire (Rhône).
Il reçut la Médaille de la Résistance par décret du 03/09/1959 publié au JO le 09/09/1959.
Une plaque commémorative lui rend hommage à l’école Jean-Jaurès de Caluire-et-Cuire ainsi qu’à deux autres anciens élèves de l’école : Georges Fontvieille et Jean Turba, 14 ans, tué avec Bernadette Choux, 13 ans, abattus sans motif dans le quartier de Montessuy le 24 août 1944, alors qu’ils jouaient à proximité du fort.
Son nom figure également sur le monument aux morts, à Caluire-et-Cuire.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article244759, notice MAITRE Maurice, André, Simon par Benoît Prieur, version mise en ligne le 9 janvier 2022, dernière modification le 9 janvier 2022.

Par Benoît Prieur

Plaque commémorative de l'école Jean-Jaurès de Caluire-et-Cuire (Crédit : Romain Behar, CC-By-SA).
Plaque commémorative de l’école Jean-Jaurès de Caluire-et-Cuire (Crédit : Romain Behar, CC-By-SA).

SOURCES : Martin et Jo Basse, Histoire de Caluire-et-Cuire, Éditions Fot, 1976, p. 189. — Service historique de la Défense, Caen, AC 21 P 511 387 (nc). — Service historique de la Défense, Vincennes GR 16 P 385733 (nc). — Mémoire des Hommes (Base des médaillés de la résistance). — Page sur le site de l’école Jean-Jaurès. — Mémorial Genweb.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément