SADOUL Jean, Marie, Antoine

Par Eric Panthou

Né le 20 mai 1898 à Neuvéglise (Cantal), mort le 27 juin 1944 à Ségur-les-Villas (Cantal) ; victime civile.

Fils d’Étienne Sadoul, 48 ans, berger, et de Françoise Douet, 35 ans, ménagère, Jean Sadoul se maria à Ségur-les-Villas en 1941 avec Marie Antoinette Bourlioux après avoir été marié une première fois le 13 janvier 1927 à Paris (XVIII° arr.) avec Maria Plane. Il était probablement cultivateur à Ségur-les-Villas, comme ses parents installés là.

Selon la liste nominative des tués, fusillés, déportés non rentrés du département du Cantal, dressée en 1947, il aurait été tué le 25 juin 1944 à Riom-ès-Montagnes (Cantal). Mais il a un dossier de victime civile de la guerre 1939-1945 qui selon la base Mémoire des Hommes fixe sa mort à Ségur-les-Villas, à 3 km de Rioms-ès-Montagnes.

Un jugement du tribunal civil de Murat par décision du 20 mars 1947 a décidé qu’il y avait présomption du décès concernant Jean Sadoul, décès qui selon les documents communiqués remonterait au 27 juin 1944 sur le territoire de Ségur-les-Villas.
Plusieurs civils ont été tués par la Brigade Jesser à Riom-ès-Montagnes le 26 juin 1944, Marguerite Tyssandier, Antoine Chabrier mais aussi le maquisard Henri Finck. Il est possible que Jean Sadoul figure parmi les victimes.

Néanmoins, la mention mort pour la France ne figure pas sur son acte de naissance et son nom n’apparaît sur aucun monument commémoratif.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article244812, notice SADOUL Jean, Marie, Antoine par Eric Panthou, version mise en ligne le 11 janvier 2022, dernière modification le 11 janvier 2022.

Par Eric Panthou

SOURCES : Service historique de la Défense, AVCC, Caen, Cote AC 21 P 396147 (nc) et SHD Vincennes, GR 19 P 15/1 : liste nominative des tués, fusillés, déportés non rentrés du département du Cantal, dressée en 1947. — Mémoire des Hommes (victimes civiles).— État civil Ségur-les-Villas.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément