HERRBACH Anselme, François, Antoine

Par Michel Roth

Né le 21 février 1917 à Nothalten (Bas-Rhin), exécuté sommairement le 17 mars 1943 au camp de concentration de Natzweiler- Struthof (Bas-Rhin) ; viticulteur ; résistant à l’incorporation de force dans l’armée allemande homologué RIF.

Anselme Herrbach est le fils de Marcel Herrbach, viticulteur, de religion catholique et de Marie-Thérèse Herrbach, née Widt.
Suite au décret du 25 août 1942 instituant l’incorporation de force des Alsaciens dans l’armée allemande, Anselme Herrbach et sept autres jeunes gens furent convoqués à la mairie de Nothalten le 8 février 1943 pour être portés sur la liste d’enrôlement.
Pour marquer leur opposition à l’incorporation de force, Anselme Herrbach et ses camarades manifestèrent dans les rues du village, drapeau tricolore en tête, portant des cocardes tricolores avant d’entonner La Marseillaise devant la mairie. Ils poursuivirent leur défilé en poussant un bœuf attelé à une charrette de fumier, bœuf sur la croupe duquel ils fixèrent une inscription détachée d’une photographie géante d’Hitler où l’on pouvait lire : « Führer befiehl, wir folgen Dir » (Führer ordonne, nous te suivons). On découvrit par la suite qu’ils avaient déchiré le drapeau à croix gammée qu’arborait la mairie.
Dénoncés, Anselme Herrbach et ses camarades furent interpellés le 16 février 1943 par des agents de la Gestapo avant d’être emprisonnés le soir même à Colmar pour y être interrogés trois jours durant au cours desquels ils furent malmenés et brutalisés. Quinze jours plus tard, tous furent conduits au camp de Schirmeck (Bas-Rhin). Le 17 mars, Anselme Herrbach fut transféré au camp du Struthof et fusillé dans la sablière du camp. Tous les autres furent envoyés sur le front russe. Anselme Herrbach obtint la mention « Mort pour la France ».

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article244822, notice HERRBACH Anselme, François, Antoine par Michel Roth, version mise en ligne le 11 janvier 2022, dernière modification le 13 janvier 2022.

Par Michel Roth

SOURCES : Arch. Dép. Bas-Rhin, 4 E 327/22. Centre européen du résistant déporté (site de l’ancien camp de concentration de Natzweiler-Struthof,) acte de décès du 18 mars 1943 numéro 167. — Charles Béné, L’Alsace dans les griffes nazies, Ed Fitzer, Tome VI, p 14-15.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément