SAULNIER Joseph, Alphonse [Dictionnaire des anarchistes]

Par Dominique Petit

Né le 22 novembre 1862 à Paris (XXe arr.) ; mort le 11 janvier 1912 à Paris (XIe arr.) ; tourneur sur bois ; anarchiste parisien.

Photo anthropométrique Alphonse Bertillon. Collection Gilman. Métropolitan museum of art. New-York.

Le 6 mai 1893, Alphonse Saulnier assistait à un meeting anarchiste salle du Commerce, 94 rue du faubourg du Temple.
Le 10 juin 1893, il se trouvait à la salle du Progrès, 36 boulevard de l’Hôpital au meeting de protestation contre le jugement concernant Savicki, organisé par des étudiants socialistes. Il s’agissait de protester contre un arrêt de la cours d’appel de Paris ordonnant la remise au consul de Russie des papiers de Savicki, à la suite de son suicide. Ces documents pouvant se révéler compromettants à l’égard d’exilés russes ou polonais.
Le 25 juillet 1893, l’indicateur Bouchon faisait savoir que l’un des frères Hérouard (probablement Emile) poursuivi pour vol, avait été condamné le 29 mai 1893 par la 8e chambre du tribunal correctionnel de Paris à 13 mois de prison tandis qu’étaient aussi condamnés Lecoq (18 mois), Pfister (2 ans) et Bligny (50 francs d’amende par défaut), jugement confirmé en appel en juillet suivant. Selon lui plusieurs autres anarchistes de cette bande de cambrioleurs n’avaient pas été arrêtés, dont Saulnier.
Dans son rapport du 5 octobre 1893, Bouchon confirmait que Saulnier était associés tacitement « pour pratiquer l’anarchie et la filouterie ».
Alphonse Saulnier figurait sur l’état récapitulatif des anarchistes au 26 décembre 1893, il demeurait 16 rue Godefroy Cavaignac, depuis janvier 1893.
Le 14 mars 1894, son logement, 14 rue Godefroy Cavaignac, était perquisitionné. Il était arrêté et libéré le 10 avril 1894.
Il figurait sur l’état récapitulatif des anarchistes du 31 décembre 1896. Sur celui de 1901, il habitait 95 rue de Charonne.
Son dossier à la Préfecture de police portait le n°311.390.
Le 3 août 1901, il se mariait à Paris (XXe arr.) avec Marie, Lucie Bernard. Il habitait 19 rue Tlemcen.
A la fin de sa vie, il demeurait 8 rue Popincourt.
Alphonse Saulnier ne doit pas être confondu avec Désiré-Etienne Saulnier que la cour d’assises de la Seine, acquittait, le 6 septembre 1888, dans la rixe du Père Lachaise où Lucas était condamné à cinq années de réclusion.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article244919, notice SAULNIER Joseph, Alphonse [Dictionnaire des anarchistes] par Dominique Petit, version mise en ligne le 17 janvier 2022, dernière modification le 17 janvier 2022.

Par Dominique Petit

Photo anthropométrique Alphonse Bertillon. Collection Gilman. Métropolitan museum of art. New-York.
Fiche photo anthropométrique Alphonse Bertillon. Collection Gilman. Métropolitan museum of art. New-York.

SOURCES :
Les anarchistes contre la république par Vivien Bouhey, Annexe 56 : les anarchistes de la Seine. — Archives de la Préfecture de police Ba 78, 1500. — Archives de Paris. État civil.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément