MATHIEU Pierre, Jean, Marie

Par Jean-Louis Ponnavoy

Né le 6 décembre 1925 à Lunéville (Meurthe-et-Moselle), exécuté sommairement le 1er septembre 1944 à Merviller (Meurthe-et-Moselle) ; résistant des Forces françaises de l’intérieur (FFI).

Pierre MATHIEU était célibataire et entra dans la Résistance aux Forces françaises de l’intérieur (FFI) de Meurthe-et-Moselle, secteur 416 de Lunéville, où ses services furent homologués du 1er janvier au 2 septembre 1944.
Le 29 août 1944, Pierre Mathieu vint en mission avec son camarade André Hachon chercher des armes et explosifs au presbytère de Domèvre-sur-Vezouze (Meurthe-et-Moselle), où habitait le curé Henri Stutzmann, qui était également le chef FFI, responsable du secteur 44 sous le pseudonyme de Capitaine Laforge. Dans la nuit du 29 août 1944, le Sipo-SD (service de sécurité) allemand investit le presbytère de Domèvre-sur-Vezouze dans l’espoir d’y trouver Henri Stutzmann, qui ne s’y trouvait pas. Les personnes présentes furent arrêtées : Thérèse Stutzmann, sœur du capitaine Laforge, qui vivait chez son frère et faisait partie de la Résistance, André Hachon et Pierre Mathieu ainsi que le malheureux abbé René Arnould qui avait été nommé quelques jours auparavant et n’avait rien à voir avec la Résistance.
Ils furent conduits à Baccarat (Meurthe-et-Moselle) pour y être interrogés puis fusillés par la Gestapo le 1er septembre 1944 dans la forêt de Grammont, à Merviller (Meurthe-et-Moselle), en compagnie de six autres résistants.
Pierre Mathieu obtint la mention « Mort pour la France » et le titre de "Déporté et interné résistant" (DIR) et fut homologué soldat des Forces françaises de l’intérieur (FFI).
Son nom figure sur le monument aux morts et la plaque commémorative, à Domèvre-sur-Vezouze, sur le monument aux morts et sur une plaque commémorative rue de Lorraine, à Lunéville, et sur la stèle commémorative des fusillés, à Merviller.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article244946, notice MATHIEU Pierre, Jean, Marie par Jean-Louis Ponnavoy, version mise en ligne le 18 janvier 2022, dernière modification le 18 janvier 2022.

Par Jean-Louis Ponnavoy

SOURCES : Service historique de la Défense, SHD, Vincennes, GR 16 P 403552 et GR 19 P 54/9 page 15.— Fiche de renseignements Stèle des fusillés forêt de Grammont.— Wikipédia, biographie de Thérèse Stutzmann.— Mémoire des Hommes.— Mémorial Genweb.
Acte de décès demandé

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément