Soeur Marie-Marguerite

Par Pierre Bonnaud

Religieuse tuée par les troupes allemandes en juin 1940 à Annonay (Ardèche).

Les 25 juin 1940, Annonay fut soumise au feu de l’armée allemande, le jour où l’armistice devait entrer en vigueur. La ville était défendue par plusieurs escadrons de soldats coloniaux (spahis du colonel Jouffrault) qui avaient reçu pour mission de retarder l’offensive ennemie. Après avoir livré combat, ils purent battre en retraite et éviter la captivité. Une religieuse du couvent de La providence, soeur Marie-Marguerite fut tuée par une rafale de balles allemandes (ou par des éclats d’obus ?) alors qu’elle tentait de fermer les volets d’une fenêtre. Son nom figure sur la stèle consacrée aux fusillés du 19 juin 1944.


Annonay (Ardèche) et sa région : les fusillés de l’été 1944

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article245288, notice Soeur Marie-Marguerite par Pierre Bonnaud, version mise en ligne le 1er février 2022, dernière modification le 2 février 2022.

Par Pierre Bonnaud

SOURCES  : Stèle. — Absente de Mémoire des hommes. — Adolphe Demontès, L’Ardèche martyre, imp. Mazel, 1946. — Louis-Frédéric Ducros, Montagnes ardéchoises dans la Guerre, T. I, 1974 (P.52). — CD-Rom AERI(coord. Raoul Galataud), La Résistance en Ardèche, 2004. — ANACR Mémorial de la Résistance (p.98)

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément