FREINET Élise [née LAGIER-BRUNO Élise]

Par Nicole Racine

Née le 14 août 1898 à Pelvoux (Hautes-Alpes), morte le 30 janvier 1983 à Vence (Alpes-Maritimes) ; institutrice ; épouse de Célestin Freinet dont elle partagea les expériences pédagogiques.

Fille d’instituteurs de Vallouise (Hautes-Alpes), Élise Lagier-Bruno fit ses études à l’École normale de Gap. Ses œuvres de peinture et de gravure sur bois lui valurent le prix Gustave-Doré. En 1926, elle se maria avec Célestin Freinet ; le couple eut une fille, Madeleine.

Élise Freinet et Célestin Freinet menèrent ensemble leurs expériences, animés de la même foi en la révolution sociale et pédagogique. Élise, principalement intéressée par les problèmes de la littérature enfantine qui avaient vu le jour dans La Gerbe et Enfantines et ceux du dessin libre, écrivit de nombreux ouvrages sur ces sujets.

En 1966, à la mort de son mari, Élise Freinet prit la direction de l’école de Vence, première école Freinet fondée en 1935. Elle se fit historienne dans Naissance d’une pédagogie populaire (1968) ainsi que dans L’école Freinet réserve d’enfants (1974), précieux témoignages sur l’expérience Freinet. Élise Freinet s’est occupée en outre de la création d’une Fondation Freinet qui doit être rattachée à l’Université de Nice.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article24551, notice FREINET Élise [née LAGIER-BRUNO Élise] par Nicole Racine, version mise en ligne le 14 février 2009, dernière modification le 5 juin 2009.

Par Nicole Racine

ŒUVRE CHOISIE : Une bibliographie exhaustive de ses ouvrages est donnée par G. Piaton, La Pensée pédagogique de Célestin Freinet, Toulouse, E. Privat, 1974, 320 p.
Citons : Le Dessin libre (avec M. Davau), Vence, L’Imprimerie à l’École, 1938, 28 p. (Brochures d’éducation nouvelle populaire, juin 1938, n° 9). — Naissance d’une pédagogie populaire, historique de la Coopérative d’enseignement laïc (CEL), Cannes, Éditions de l’École moderne française, 1949, 412 p. — L’École buissonnière. D’après le scénario écrit par El. Freinet pour le film, Cannes, L’Imprimerie à l’École, 1950, 24 p. (Bibliothèque de travail. 100). — Lettre à la Nouvelle Critique n°24. — Naissance d’une pédagogie populaire. Historique de l’École moderne (pédagogie Freinet), F. Maspero, 1968, 359 p. — L’École Freinet réserve d’enfants, F. Maspero, 1974, 307 p. (Cahiers libres, 272-273). — L’Itinéraire de Célestin Freinet : la libre expression dans la pédagogie Freinet, Payot, 1977, 194 p.

SOURCES : Voir Célestin Freinet.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément