ESDRA Benjamine [née CRÉMIEUX Benjamine, Bienvenue]

Par Antoine Olivesi

Née le 4 septembre 1894 à Marseille (Bouches-du-Rhône), morte le 19 janvier 1981 à Marseille ; agent immobilier ; conseillère municipale socialiste puis communiste de Marseille.

En 1933, Benjamine Esdra militait à la SFIO, ainsi qu’aux AIL, avec Cerati.
Le 31 juillet 1934, elle participa, au nom des femmes de son Parti, à un grand meeting unitaire. Le 12 mai 1935, elle lança, dans Le Petit Provençal, un appel aux Femmes socialistes : « Femmes, à l’action ! ».
Elle était en 1935-1936, secrétaire des Femmes socialistes des Bouches-du-Rhône, et secrétaire adjointe de la 6e section de Marseille. Elle fit campagne pour le candidat socialiste Paoli dans le 6e canton lors des cantonales d’octobre 1937.

Après la Libération, Benjamine Esdra exerça la profession d’agent immobilier (elle était titulaire d’un diplôme de fin d’études secondaires). En 1945-1946, elle fit partie du conseil supérieur du Mouvement unifié de la Renaissance française dans les Bouches-du-Rhône. Elle fut élue conseillère municipale SFIO de Marseille le 30 avril 1945 sur la liste d’union Defferre-Billoux. Le 1er octobre, au moment de la crise survenue au sein de la Fédération SFIO des Bouches-du-Rhône, elle quitta ce parti. Dans sa lettre de démission publiée par La Marseillaise, elle écrivit qu’elle considérait « les agissements de la Fédération et son orientation comme dangereux pour l’union nécessaire des forces républicaines et antifascistes ». La Fédération socialiste des Bouches-du-Rhône rétorqua dans un communiqué que Benjamine Esdra était partie parce qu’elle estimait ne pas avoir obtenu un assez bon rang sur la liste présentée par la SFIO à l’Assemblée constituante et qu’elle n’avait pas voulu renoncer à son mandat de conseiller municipal après la démission de Gaston Defferre et de la majeure partie des élus socialistes. Benjamine Esdra sollicita aussitôt et obtint son adhésion au Parti communiste. Elle fut réélue conseillère municipale sous cette étiquette en octobre 1947, en 1953, puis en 1959.
Benjamine Esdra figura dans le 1e secteur (1e et 4e arrondissements de Marseille) sur une des listes « Union des Forces Démocratiques » associant des communistes à certains socialistes lors des municipales de mars 1965. Placée en 5e position, elle ne fut pas élue.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article24641, notice ESDRA Benjamine [née CRÉMIEUX Benjamine, Bienvenue] par Antoine Olivesi, version mise en ligne le 19 février 2009, dernière modification le 28 mai 2009.

Par Antoine Olivesi

SOURCES : Arch. Dép. Bouches-du-Rhône, III M/53. — Le Petit Provençal, 9 octobre 1933 (photo), janvier, mai et novembre 1935, janvier 1936, 4 octobre 1937. — Marseille, revue municipale, mars 1947. — Le Provençal, 29 avril et 1er mai 1945. — La Marseillaise, 2 et 3 décembre 1945, 18 octobre 1947, mars 1953, mars 1959. — Rouge-Midi, 28 juillet 1934, 6 octobre 1945. — État civil de Marseille. — Michèle Bitton, « Esdra Benjamine », Marseillaises, Edisud, 1999, p. 101-102.

ICONOGRAPHIE : {Marseillaises}, Edisud, 1999, p. 101.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément