ADMIRAT Jean, Joseph, Baptiste

Par Jean-Louis Ponnavoy

Né le 11 mars 1912 à Gourdon (Lot), mort en action le 22 juillet 1944 à Meyronne (Lot) ; commerçant ; résistant du Corps franc Pommiès (CFP) homologué FFI.

Jean, Joseph, Baptiste Admirat était le fils de Charles, Joseph Admirat, négociant, et de Jeanne, Marcelle Bonnemaison, son épouse.
À sa naissance, la famille habitait avenue Gambetta à Gourdon (Lot).
Jean Admirat était commerçant à Gourdon. Le 10 mars 1942, il créa à Gourdon le premier noyau de Résistance avec Marc Baudru, futur maire de Gourdon, Georges Bénech, Roger Constant et Jean Jouclas.
Il s’engagea ensuite dès sa création au corps franc pyrénéen fondé le 17 novembre 1942 par le capitaine André Pommiès de l’ORA. L’unité deviendra célèbre sous le nom de Corps franc Pommiès (CFP). Il fut affecté au bataillon du commandant Charles Wurteisen. Il recruta des jeunes de Cahors du groupe " Étudiants au combat " pour le maquis du CFP. Il entra dans la clandestinité début 1944, organisant le maquis de la Melve qu’il rejoignit en février 1944.
Il fut tué au cours d’une mission le 22 juillet 1944 à Meyronne (Lot), face à une colonne allemande. Il est blessé dans sa voiture, engage le combat et protège le repli de son chauffeur avant de tomber mortellement blessé.
Il obtint la mention « Mort pour la France » selon Mémoire des Hommes mais pas d’information pour Mémorial genweb et il fut homologué au grade de sous-lieutenant des Forces françaises de l’intérieur (FFI) pour la période du 1er janvier 1943 au 22 juillet 1944.
Il fut cité à l’Ordre du corps d’armée et reçut la Croix de guerre 1939/1945 et la Médaille de la Résistance par décret du 5 juin 1945 publié au JO le 15 juin 1945.
Il fut élevé au grade de Chevalier de la Légion d’Honneur à titre posthume pour services de guerre exceptionnels.
Son nom figure sur la plaque commémorative de École Primaire Supérieure 1939-1945, apposée à l’intérieur du Lycée Clément Marot, à Cahors (Lot), sur le monument aux morts, le monument commémoratif du square de la Résistance et le monument commémoratif aux Martyrs de 1944, à Gourdon, sur la stèle commémorative du bataillon TURBAN Corps Franc-Pommiès, à Meyronne (Lot) et sur le Mémorial Corps Franc Pommiès, à Castelnau-Magnoac (Hautes-Pyrénées).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article246421, notice ADMIRAT Jean, Joseph, Baptiste par Jean-Louis Ponnavoy, version mise en ligne le 17 mars 2022, dernière modification le 12 mai 2022.

Par Jean-Louis Ponnavoy

SOURCES : Service historique de la Défense, AVCC, Caen, Cote AC 21 P 2375 (nc) et SHD, Vincennes, GR 16 P 3307 (nc).— SHD Vincennes, GR 19 P 46/52, p. 27 (en ligne). — Ombres et espérances en Quercy, 1940-1945 : les groupes Armée Secrète Vény dans leurs secteurs du Lot, Toulouse, Privat, 1980. — "Gourdon, Lot, Ville de patrimoine exceptionnel" Ouvrage historique : Résistance 1944, avec des anciens du Corps Franc Pommiès, 6 juin 2014.— Mémoire des Hommes.— Mémorial Genweb. — État civil, acte de naissance n°11.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément