Activités

Corpus enseignants

Ce corpus réunit l’ensemble des notices des militant.es de toutes les périodes, ayant exercé professionnellement dans le monde de l’éducation, aussi bien dans des établissements publics que des établissements privés, aussi bien en tant qu’enseignant.es ou éducateurs-éducatrices qu’en tant que personnels de direction, d’inspection et "non-enseignants".

Les militant.es peuvent avoir milité successivement ou en même temps dans des syndicats, des partis ou mouvements politiques, des associations diverses...
La nouvelle période 6 s’étend, pour les enseignants, de 1968 à 1992.

Élaboration des notices
Il convient de réunir le maximum de renseignements sur la ou le biographié.e dans les archives publiques en ligne (état-civil, JO lois et décrets) ou aux AD et AN, les archives des organisations dans lesquelles elle ou il a milité, de rechercher des témoignages en les citant même s’ils sont oraux.
On recourt également aux entretiens et questionnaires si les biographié.es ou leurs héritiers sont encore vivant.es. Le questionnaire annexé est un exemple à adapter.

Le groupe de suivi
Un groupe de suivi pluraliste, composé des membres du bureau de l’Himase, où sont représentés tous les centres d’archives et de recherches des principales organisations syndicales (IHS-CGT, Iréa-SGEN-CFDT, IR-FSU, Centre Aigueperse UNSA-Education, FAEN…) est consulté avant toute mise en ligne.

Il convient donc que les projets de biographies des « enseignants » lui soient transmises, en l’occurrence à Alain Dalançon, qui fait la jonction avec le ou les auteur.es, et met en ligne. La méthode a été présentée aux journées du Maitron le 6 décembre 2017 et publiée dans Himase-info n° 23, p. 6-8.

Bilan d’étape
A. Dalançon a entrepris, de février 2021 à décembre 2021, un travail de mise à jour du corpus, donnant lieu à un rapport mis à jour en mars 2022, approuvé par le bureau.

Il s’agit essentiellement de mises aux normes de la rédaction, conformément à la charte rappelée sur le site du Maitron

Il a fallu également supprimer les doublons (117+67)
Et mettre à jour l’état civil (692), notamment en raison de beaucoup de décès.

Une mise à jour
hebdomadaire du bilan des nouvelles notices mises en ligne ou refondues est faite (125 depuis février 2021 dont 13 refontes au 21 mars 2022).

Version imprimable