Colloque “Mourir au maquis, mourir pour le maquis”

Par Jeudi 14 et vendredi 15 avril 2022 à Clermont-Ferrand.

Colloque “Mourir au maquis, mourir pour le maquis”
Chapelle des Cordeliers
(Conseil départemental du Puy-de-Dôme)
place Sugny, Clermont-Ferrand

Combien y a-t-il eu de morts au maquis ou pour le maquis ? Quels sont les portraits de ces maquisards tués ? Leurs origines géographiques, sociales ? Quelles ont été les différentes modalités de leur décès ? Les exécutants étaient-ils seulement allemands (quelle part de Vichy et de la collaboration) ? Comment ont été pris en charge ces morts et comment leur mémoire a-t-elle été entretenue ? Voici quelques-unes des principales interrogations auxquelles une vingtaine d’historiens spécialistes venus de France et de l’étranger sont invités à répondre lors de ce colloque.
Tout en s’appuyant sur un certain nombre de cas régionaux, dont cinq concernant l’Auvergne, ce colloque visera à une réflexion transversale et comparative, y compris à travers l’exemple des maquis italiens.
Il s’appuiera en particulier sur l’exploitation de l’enquête nationale conduite pour la base de données en ligne Maitron des fusillés, exécutés, massacrés, morts en actions (https://fusilles-40-44.maitron.fr/). Sur 30 000 fiches biographiques actuellement publiées (la recherche est encore en cours), un quart fait référence aux maquis.

Organisé par l’Université Clermont Auvergne, en partenariat avec la Fondation de la Résistance, l’association pour un Maitron des fusillés et exécutés et le Centre d’Histoire Sociale (Université Paris 1), ce colloque se tiendra les 14 et 15 avril 2022 à Clermont-Ferrand.
L’accès y est libre et gratuit
Comité scientifique et d’organisation : Vincent Flauraud, , Fabrice Grenard, Jean-Marie Guillon, Eric Panthou, Claude Pennetier, Dominique Tantin, Cécile Vast

Programme prévisionnel :

Jeudi 14 avril
9h : accueil
CHEC, Université Blaise Pascal
Maitron : Claude Pennetier

Introduction, par Vincent Flauraud (CHEC, Université Clermont Auvergne)
Session 1 : Caractérisation sociale des morts « au et pour le » maquis
10h - 12h
Eric Panthou (membre associé du CHEC, Université Clermont-Auvergne), « Sociologie des Résistants de la Région R.6 (Auvergne) morts pour le maquis »
Michel Fabréguet (professeur, Sciences Po Strasbourg) et Jacques Julien (maître de conférences, Paris VIII-Diderot), « Mourir au maquis. Le maquis ardéchois »
Jean-Marie Guillon (professeur émérite, Aix-Marseille Université, UMR Telemme), « Sociologie des Résistants de la région R.2 morts au maquis »
Alain Prigent (professeur d’histoire-géographie en retraite, équipe Maitron-CHS) et Serge Tilly (professeur de LEP en retraite, équipe Maitron-CHS), « Mourir au maquis, mourir pour la Libération des Côtes-du-Nord »
Débat

12h - 14h Pause déjeuner
14h - 15h40
Cesare Panizza (université du Piémont oriental), « Les partisans italiens et la mort. Un profil d’ensemble à partir d’un univers régional, le Piémont, et de la province d’Alessandria »
Antonio Bechelloni (maître de conférences honoraire, université de Lille 3), « Maquis français et bandes partigiane italiennes (1943-1944) : traits communs et spécificités dans le rapport à la mort »
Claude Pennetier (codirecteur du Maitron, CNRS, CHS-Paris 1), « Les communistes dans les morts au ou pour le maquis »
Débat
15h40 - 16h Pause

Session 2 : Conditions et modalités de la mort
16h - 18h
Fabrice Grenard (docteur en histoire HDR, directeur scientifique de la Fondation de la Résistance), « Mourir pour le maquis ou à cause du maquis ? Les villages martyrs en France (décembre 1943-automne 1944) »
Ludivine Brunet (M2 histoire, université de Limoges), « Oradour-sur-Glane, 10 juin 1944 : 643 victimes « pour » le maquis ? »
Laurent Battut (ingénieur INSA Lyon, en activité dans le secteur énergétique), « Modalités répressives de la “brigadeˮ Jesser dans le Massif central en été 1944 »
Dominique Tantin (docteur en histoire, équipe Maitron-CHS Paris 1), « Mourir au maquis, mourir pour le maquis. L’implication de Vichy et des collaborationnistes dans la répression »
débat

Vendredi 15 avril
9h-10h40 Matinée
Déborah Sautel (M2 histoire, université d’Angers), « Décider de mourir au maquis. Approche prosopographique des résistants suicidés »
Pascal Gibert (professeur agrégé, enseignant d’histoire en CPGE littéraire à Montluçon, doctorant CHEC, Université Clermont Auvergne), « Vrais résistants et faux maquisards exécutés par les maquis (1943-1944) ; entre règlements de comptes et épuration interne. Réflexions épistémologiques et prosopographiques à partir du cas auvergnat. »
Jean-Michel Adenot (doctorant, université de Lorraine), « "Terre brûlée à l’ouest" autour de la vallée du Rabodeau (Vosges) »
Débat
10h40 - 11h Pause

Session 3 : L’après-mort – gestion du cadavre, du traumatisme, du deuil, de la mémoire
11h00 - 12h30
Henri-Ferréol Billy (directeur des services de greffe judiciaires, M2 histoire, équipe Maitron-CHS), « Les difficultés du dénombrement et de l’identification des victimes. L’exemple des maquis de l’Allier. »
Jean-Marc Dreyfus (professeur, université de Manchester, R.-U.), « Rechercher et exhumer les “patriotesˮ. Une analyse typologique du transfert des corps de Résistants dans la France de la Libération »
Vincent Flauraud (maître de conférences, CHEC, Université Clermont-Auvergne), « Obsèques de maquisards »
Julien Ouguergouz (professeur d’histoire-géographie, lycée jean-Monnet, Saint-Etienne), « Mourir au maquis Wodli de Rochepaule à Bellevue-la-Montagne : répression, obsèques, deuils et reconnaissance »
Débat

12h30 - 14h30 Pause déjeuner

14h30-16h30
Raphaële Balu (docteure en histoire, post-doctorante, université de Manchester), « Les médecins face à la mort dans les maquis français »
Cécile Vast (docteur en histoire, chercheuse associée au Laboratoire de recherche historique Rhône-Alpes - Larhra - UMR 5190), « La blessure : raconter la mort au maquis. »
Jean Claude Courtial (professeur d’histoire géographie, Privas), « Se remémorer “La mauvaise affaire du Cheylardˮ (Ardèche, 5-6 juillet 1944) »
Olivier Vallade (ingénieur d’études, CNRS-MSH-Alpes, Grenoble), « Plaques, stèles et monuments : marqueurs territoriaux et traces de mémoire des morts au maquis en Isère et Vercors »
Débat
16h30 –17h Conclusion, par Jean-Marie Guillon (UMR Telemme, Aix-Marseille Université)

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article246477, notice Colloque “Mourir au maquis, mourir pour le maquis” par Jeudi 14 et vendredi 15 avril 2022 à Clermont-Ferrand. , version mise en ligne le 18 mars 2022, dernière modification le 9 mai 2022.

Par Jeudi 14 et vendredi 15 avril 2022 à Clermont-Ferrand.

Contact à l’université eric.panthou@uca.fr, pour le Maitron : info@maitron.org

Version imprimable Signaler un complément