BRÉMENT René, Georges, Sylvain

Par Jean-Louis Ponnavoy

Né le 6 juillet 1924 à Paris (XVIIIe arr.), mort en action le 3 août 1944 à Maulichères (Gers) ; résistant du Corps franc Pommiès, homologué Forces françaises de l’intérieur (FFI).

René Brément était domicilié 39 Rue J.P. Lecouteux à Drancy (Seine, Seine-Saint-Denis).
Il entra dans la Résistance au Corps franc Pommiès, brigade De Milleret ou "Carnot", compagnie Allavena ou "Dauterive".
Il fut affecté à la Sécurité aérienne publique au poste de guet de Termes-d’Armagnac (Gers). Le 3 août 1944, les Allemands stationnés à Aire-sur-Adour (Landes), bien renseignés effectuèrent une opération de police en direction de Riscle (Gers) et de Termes-d’Armagnac (Gers).
Une partie d’entre eux se rendit au château de Saint-Gô à Saint-Mont (Gers), domaine dirigé par Maurice Parisot, chef du bataillon de l’Armagnac. Ne trouvant pas de responsables de la Résistance, ils mirent le feu au château. Poursuivant leurs recherches, ils arrêtèrent plusieurs résistants dont un, Pierre Lopez réussit à échapper à ses gardes, qui, surpris ne purent l’ajuster correctement pour l’abattre. Ils incendièrent ensuite la maison d’Armand Longepée. En rentrant sur Aire, ils s’arrêtèrent à une centaine de mètres du carrefour de "Monplaisir" à Maulichères (Gers) et firent descendre leurs prisonniers puis les exécutèrent. Il s’agissait de René Brément, Maurice Fouqué, Ernest Hecker, Pierre Lansac, Armand Longepée et Gilbert Magenc. Le 13 août le bataillon de l’Armagnac attaqua la garnison allemande et la chassa définitivement d’Aire-sur-l’Adour (Landes).
René Brément obtint la mention « Mort pour la France » et le titre de "Déporté et interné résistant" (DIR) et fut homologué au grade de caporal des Forces françaises de l’intérieur (FFI).
Il reçut à titre posthume la Médaille de la Résistance par décret du 3 février 1960 publié au JO le 10 mars 1960.
Il est enterré dans le carré des corps restitués du cimetière communal de Drancy.
Son nom figure sur la stèle commémorative du 3 août 1944 à Maulichères (Gers), sur le Mémorial Corps franc Pommiès, à Castelnau-Magnoac (Hautes-Pyrénées) et la plaque commémorative FFI-FTP, à Drancy (Seine-Saint-Denis).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article246775, notice BRÉMENT René, Georges, Sylvain par Jean-Louis Ponnavoy, version mise en ligne le 30 mars 2022, dernière modification le 30 mars 2022.

Par Jean-Louis Ponnavoy

SOURCES : Service historique de la Défense, SHD, Vincennes, Cote AI 1Mi 28 (nc) et GR 16 P 89046 (nc).— "LADEPECHE.fr" du 28 juillet 2007, Maulichères. Perpétuer le souvenir est un mal nécessaire et du 29 mars 2022, Maulichères. En souvenir du 3 août 1944, .— Mémoire des Hommes.— Mémorial Genweb.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément