CADENNES François, Ambroise, André

Par Jean-Louis Ponnavoy, Jean-Luc Marquer

Né le 2 juillet 1926 à Koblentz (Coblence, Rheinland-Pfalz, Allemagne), mort en action le 6 juillet 1944 à Andrest (Hautes-Pyrénées) ; résistant du Corps franc Pommiès (CFP) homologué FFI et DIR.

François, Ambroise, André Cadennes était le fils d’Eugène, Louis, Ambroise, Constantin Cadennes, officier de carrière, et de Marie, Louise, Clémence, Mignan, son épouse.
C’était le plus jeune d’une fratrie de trois.
Son père, chef de bataillon du 39e RI fut fait prisonnier avec son unité en mai 1940. Prisonnier à l’Oflag XB à Nienburg (Allemagne), il décéda le 14 juillet 1942 après plusieurs tentatives d’évasion.
Toute la famille s’engagea dans la lutte. Georges et Paul Cadennes s’engagèrent dans les Forces françaises libres. Marie Louise Mignan, épouse Cadennes faisait partie du réseau Mithridate. elle fut arrêtée, internée au camp de Romilly (Aube) puis déportée au camp de Ravensbrück (Allemagne). Elle fut libérée en avril 1945.
Célibataire, domicilié 6 bis, Rue Georges Guynemer à Versailles (Seine-et-Oise, Yvelines), François Cadennes entra dans la Résistance au Corps franc Pommiès de Haute-Garonne, bataillon Reboul, section Larrat. Ses services sont homologués à partir du 6 janvier 1944.
Il faisait partie du groupe commandé par Gilbert Schwartz et fut mortellement blessé lors d’un accrochage avec des miliciens à Andrest (Hautes-Pyrénées).
En se repliant ses camarades transportèrent son corps pour l’inhumer au cimetière de Tarasteix (Hautes-Pyrénées). Il sera ensuite transféré.
Il est inhumé carré A, rang 1A, tombe 9 à la Nécropole nationale Cronenbourg, à Strasbourg (Bas-Rhin). Sa tombe jouxte celle de son père.
Il obtint la mention « Mort pour la France » et le titre de "Déporté et interné résistant" (DIR) et fut homologué soldat des Forces françaises de l’intérieur (FFI).
Son nom figure sur la plaque commémorative de la mairie et le monument aux morts, à Gisors (Eure), sur le monument commémoratif à sa mémoire, à Andrest et le Mémorial Corps franc Pommiès, à Castelnau-Magnoac (Hautes-Pyrénées), sur le monument aux morts et la plaque commémorative 1939-1945, à Versailles (Yvelines).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article246821, notice CADENNES François, Ambroise, André par Jean-Louis Ponnavoy, Jean-Luc Marquer, version mise en ligne le 30 mars 2022, dernière modification le 10 mai 2022.

Par Jean-Louis Ponnavoy, Jean-Luc Marquer

SOURCES : Service historique de la Défense, Caen, Cote AC 21 P 36566 (nc) et SHD, Vincennes, GR 16 P 99807 (nc) ; GR 19 P 31/27, p.10.— Articles commémoratifs dans "LADEPECHE.fr".— Mémoire des Hommes.— Mémorial Genweb.— Geneanet.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément