FERMOND Justinien, Eugène

Par Pierre-Henri Zaidman

Né le 30 mai 1835 à Saint-Julien-en-Vercors (Drôme) ; menuisier ; domicilié à Paris, 95, rue de Rennes (VIe arr.) ; communard.

Fils d’un propriétaire, Justinien Fermond s’engagea dans la 2e compagnie du 115e bataillon de la Garde nationale pendant le Siège de Paris, continuant de servir après le 18 mars 1871, il fut élu sous-lieutenant le 28 mars mais ne fut pas réélu le 14 avril, il fut cependant élu délégué au Comité central le 2 mai ; le 2 avril, il alla à Asnières, le 8 mai à Issy où il défendit une barricade au chemin des Charbonniers tirant quelques coups de feu sur les versaillais. Il rentra chez lui le 22 mai.
Arrêté le 24 juillet 1872, il fut acquitté par le 20e conseil de guerre le 6 août suivant.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article247023, notice FERMOND Justinien, Eugène par Pierre-Henri Zaidman, version mise en ligne le 6 avril 2022, dernière modification le 6 avril 2022.

Par Pierre-Henri Zaidman

SOURCES : Arch. Paris, D2R4 97. — Arch. Min. Guerre, GR 8 J 436 (530).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément