BESSIS Aldo

Par Juliette Bessis

Né le 18 avril 1918 à Tunis (Tunisie), mort en 1969 ; ingénieur agricole, puis fonctionnaire au ministère de l’Agriculture et enfin à l’Organisation des Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture ; syndicaliste CGT, puis USTT ; militant communiste ; secrétaire de l’association Tunisie-URSS.

Juif tunisien, Aldo Bessis ashéra aux Jeunesses communistes en avrils 1936 puis au Parti communiste tunisien. En 1940, il participa à la réorganisation clandestine du parti sous la direction de Velio Spano (militant responsable du Parti communiste italien, ancien des Brigades inernationales, chargé de mission en Tunisie par le PCI en 1938, condamné deux fois à mort par contumace entre 1941 et 1942 puis rentré en Italie après le débarquement de 1943).

Responsable à l’organisation au sein de la direction clandestine du Parti communiste sous l’occupation de la Tunisie par les troupes de l’Axe (novembre 1942-mai 1943), Aldo Bessis assuma encore cette responsabilité après la Libération de Tunis en 1943 et 1944 et appartint à ce titre au secrétariat et au bureau politique de son parti.

En décembre 1943, il fut chargé, avec Hassen Saadaoui de la reconstitution sur place des syndicats des mines de phosphates du sud tunisien et des cellules communistes.

Ingénieur agricole, il fut fonctionnaire au ministère de l’Agriculture de 1945 à 1962 et dirigea avec Robert Luzi le syndicat du ministère où il occupa les fonctions de secrétaire adjoint, d’abord pour la CGT puis pour l’USTT. Il était dans le même temps secrétaire de l’association Tunisie-URSS.

En 1962, il quitta la Tunisie et fut fonctionnaire à la FAO (Organisation des Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article247141, notice BESSIS Aldo par Juliette Bessis, version mise en ligne le 9 avril 2022, dernière modification le 9 avril 2022.

Par Juliette Bessis

SOURCE : Juliette Bessis, Les Fondateurs : index biographique des cadres syndicalistes de la Tunisie coloniale (1920-1956), Paris, L’Harmattan, 1985.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément