BOCQUET Alain

Par Claude Pennetier

Né le 6 mai 1946 à Marquillies (Nord) ; éducateur spécialisé puis permanent ; secrétaire de la fédération communiste du Nord, membre du comité central du PCF depuis 1976 ; député du Nord, président du groupe communiste à l’Assemblée nationale

Alain Bocquet
Alain Bocquet
Assemblée nationale, Notices et portraits

Fils d’un mineur, Alain Bocquet fut élevé dans une famille qui n’avait pas d’engagement politique. Il fut une des rares jeunes de son milieu ouvrier local à entrer au lycée d’Haubourtin. Il alla jusqu’en terminal mais sans obtenir le baccalauréat. Il trouva du travail comme éducateur spécialisé à l’Institut médico-pédagogique « La Cordée » à Wavrin.
En 1964, Alain Bocquet adhéra au Parti communiste dans sa ville natale, devint rapidement secrétaire de cellule puis de section. En 1935, il devint secrétaire de la fédération du Nord de la Jeunesse communiste et membre du comité national. La fédération du communiste du Nord lui ouvrit les portes de son comité en 1967 et de son bureau en 1969. Il avait suivit une école centra d’un mois vers 1965 et ile suivit une autre de quatre mois en 1971.

Gustave Ansart le prit sous sa coupe et le fit entrer au secrétariat en 1970. Dés lors les responsabilités importantes s’enchaînèrent : secrétaire du comité de ville de Lille de 1972 à 1977 ; membre du comité central du PCF à l’occasion du 22e congrès en 1976 ; premier secrétaire de la Fédération du Nord succédant à à Gustave Ansart (1977-1990).

En 1990 il entra au bureau politique du PCF lors du 27e congrès et fut chargé de l’aide à la promotion des militants. Il était également directeur des Cahiers du communisme et coordinateur du PCF dans la région du Nord-Pas-de-Calais. Réélu au BP en 1994, il fut chargé de la coordination des élus communistes.

Candidat pour la première fois aux élections législatives en 1973 (3e circonscription de Lille), il fut candidat la même année aux élections municipales partielles de Lille et aux élections cantonales de Lille Nord-Est. Chef de fil des candidats communistes sur la liste d’Union conduite par Pierre Mauroy en 1977, il fut deuxième adjoint chargé des affaires sociales. De 1977 à 1986, il fut conseiller régional du Nord-Pas-de-Calais.

Le 19 mars 1978, dans le 19e circonscription (Valenciennes-Saint-Amand-les-Eaux), il fut élu député en battant l’UDF-PSD sortant Georges Donnez. Les électeurs le reconduisirent en le 21 juin 1981.

Son implantation électorale se déplaça vers Valenciennes où il fut tête de liste aux élections municipales de mars 1983. Il siégea comme conseiller municipal jusqu’en 1989. En juin 1995, il fut élu maire de Saint-Amand-les-Eaux en battant le maire sortant, Georges Donnez. il fut constamment réélu, devenant également en avril 2001 président de la communauté d’agglomération de la Porte du Hainaut.

Il avait été réélu député sur liste de Gustave Ansart (élections proportionnelles) en 1986, puis dans la 20e circonscription (circonscription nouvelle, Anzin, Saint-Amand-les-Eaux), face à Bernard Kouchner alors secrétaire d’Etat. Il fut réélu en en 1993 et devint président du groupe communiste à l’Assemblée nationale, puis en 1997 en 2002 et en 2007.

Président de nombreuses associations (Amis de Pierre Degeyter, Amis d’Eusébio Ferrari, groupes d’étude Thermalisme) et groupe d’amitié (France-Italie, France-Finlande), il fut la figure marquante du courant communiste attaché au maintien d’un Parti communiste et prudent devant les divers projets de recomposition.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article24720, notice BOCQUET Alain par Claude Pennetier, version mise en ligne le 20 mai 2009, dernière modification le 24 juin 2010.

Par Claude Pennetier

Alain Bocquet
Alain Bocquet
Assemblée nationale, Notices et portraits

SOURCE : Renseignements communiqués par Delphine Watiez. Cette notice est une biographie d’attente avant la rédaction d’une notice plus complète par Delphine Watiez.

Version imprimable Signaler un complément