DERRION Marius, Emile

Par Michel Aguettaz

Né le 16 septembre 1897 à Pontcharra (Isère), abattu le 27 août 1944 à Montvalezan (Savoie) ; résistant NAP- FFC.

Fils d’Emile Derrion et de Mathilde Rosset, Marius Derrion était marié à Mélanie Exertier, père de famille, domicilié à Laissaud (Savoie).
Dans la commune de Montvalezan, située dans la montée du col du Petit-Saint-Bernard, à cinq km à l’est de Bourg-Saint-Maurice, il fut tué le 27 août vers midi, au lieu dit La Provenchère, en même temps que Marie Alphonsine Merendet et l’abbé Jacquemoud.
Il fut reconnu « Mort pour la France », statut militaire 2e bataillon de marche, et homologué interné résistant au sein du réseau de noyautage des administrations publiques (NAP) des forces françaises combattantes (FFC).
Il a été décoré de la Médaille de la Résistance le 6 juillet 1962, parution au JORF le 10 juillet 1962.
Son nom est inscrit sur le monument aux morts de Laissaud (Savoie).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article247393, notice DERRION Marius, Emile par Michel Aguettaz, version mise en ligne le 21 avril 2022, dernière modification le 21 avril 2022.

Par Michel Aguettaz

SOURCES  : Arch. Dép. Savoie 1382 W 232. — AVCC-SHD, Caen, AC 21 P 117799 et AC 21P 633396 (nc).— SHD, Vincennes, GR 16 P 177472 (nc). – État civil mairie de Montvalezan. — Notes Annie Pennetier.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément