HUGONNET Pascal

Par Nicolas Simonpoli

Né le 12 novembre 1955 à Lons-le-Saunier (Jura) ; cheminot ; syndicaliste CFDT, membre du groupe technique national du Sernam (1985-2000), trésorier du CE du Sernam (1988-1993) ; militant socialiste.

Pascal Hugonnet était le fils de Fernand Hugonnet, ouvrier d’optique, et de Renée Chauvin, ouvrière puis femme de ménage. Militant syndical, son père fut délégué du personnel CFTC puis CFDT. La famille avait deux enfants.

Ayant obtenu le BEPC, en 1972, au collège Sainte-Marie de Lons le Saunier (Jura), Pascal Hugonnet occupa un emploi de vendeur en quincaillerie pendant deux ans, avant d’être embauché à la SNCF en 1974. Engagé comme agent de manœuvre à la gare de Saint-Claude (Jura), il devint, à compter de 1975, commis voyageur à Besançon (Doubs). En 1977, il intégra le service national des messageries (SERNAM), entité de la SNCF en charge du transport des colis et bagages. Embauché en tant qu’agent de bureau, il connut une promotion professionnelle qui lui permit d’accéder, en 1993, au poste de responsable du personnel de l’agence de Lons-le-Saunier (Jura), fonction qu’il exerça jusqu’en 1997. Par la suite, il travailla dans un pôle RH de la région de Dijon (Côte-d’Or), puis à une fonction RH au sein de la holding SNCF Participation, jusqu’à son départ en retraite en 2005. Au cours de cette période, le service des messageries connut d’importantes transformations qui aboutirent au détachement progressif du Sernam de la SNCF, d’abord sous le statut de filiale (2002), puis d’établissement indépendant (2005).

En 1973, il adhéra à la CFDT, engagement qu’il prolongea à la SNCF. Un an après son embauche, il fut élu délégué du personnel puis trésorier de son syndicat de 1982 à 1992, il exerça également des responsabilités au sein de l’union départementale du Jura, et de l’Union professionnelle régionale de Dijon (Côte-d’Or). Néanmoins, ce fut dans les instances représentatives du Sernam qu’il s’investit le plus intensément. D’abord, au sein de la CFDT, en tant que membre du Groupe technique national (1985-2000), ensuite en qualité d’élu titulaire au Comité d’entreprise du Sernam (1988-1993). Dans le cadre de ces mandats, il côtoya Michel Botrel, Daniel Boulanger ou encore Luc Vankeunebrouck. Il fut placé en service libre de 1985 à 1995.

En parallèle de ses activités syndicales, Pascal Hugonnet s’engagea également dans la vie politique et associative locale. Ayant adhéré au Parti socialiste en 1987, il siégea au conseil fédéral du PS du Jura à compter de 2010. En 2012, il devint également président de la Fédération nationale des déportés et internés résistants et patriotes à l’échelle du département.

Marié à Marie-Claudette, responsable de magasins de prêt à porter, Pascal Hugonnet était le beau-père de deux enfants.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article247414, notice HUGONNET Pascal par Nicolas Simonpoli, version mise en ligne le 27 septembre 2022, dernière modification le 30 mai 2022.

Par Nicolas Simonpoli

SOURCES : Arch. de la Fédération des cheminots CFDT (F/4/52). ─ Notes de l’intéressé.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément