TRESPEUCH Paul, Yvon [Pseudonyme dans la résistance : Yvon Trompette]

Par Jean-Louis Ponnavoy

Né le 6 septembre 1904 à Tarbes (Hautes-Pyrénées), mort en action le 11 juin 1944 à Castéra-Lou (Hautes-Pyrénées) ; résistant du Corps franc Pommiès (CFP) homologué FFI.

Paul, Yvon Trespeuch était le fils de Paul Trespeuch, négociant, et de Catherine, Thérèze Raille, son épouse.
Il épousa Nelly Chatelain le 25 novembre 1926 à Auch (Gers).
Il était domicilié rue Berthelot à Tarbes (Hautes-Pyrénées).
Il entra dans la Résistance au Corps franc Pommiès (CFP), Groupement Sud-Ouest, bataillon des Hautes-Pyrénées, compagnie de Chazelles où il avait le grade d’adjudant-chef.
Il fut tué au cours d’un accrochage avec les Allemands le 11 juin 1944 sur la RN 21 Tarbes/Rabastens, à Castéra-Lou (Hautes-Pyrénées). Il y eut trois tués parmi les résistants, dont Paul Trespeuch, et dix tués et vingt blessés dans les rangs ennemis.
Il obtint la mention « Mort pour la France » et fut homologué sous-lieutenant des Forces françaises de l’intérieur (FFI) à titre posthume avec prise de rang au 1er juin 1944 (Décret du 19 juin 1946 paru au JORF le 27 juin 1946, p. 5793, corrigé le 13 novembre 1947, p. 11179)
Il fut décoré de la Croix de guerre 1939-1945.
Son nom figure sur le monument commémoratif, à Castéra-Lou, le monument aux morts dans le hall de la mairie, à Tarbes et le Mémorial Corps franc Pommiès, à Castelnau-Magnoac (Hautes-Pyrénées).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article247421, notice TRESPEUCH Paul, Yvon [Pseudonyme dans la résistance : Yvon Trompette] par Jean-Louis Ponnavoy, version mise en ligne le 19 avril 2022, dernière modification le 19 avril 2022.

Par Jean-Louis Ponnavoy

SOURCES : Service historique de la Défense, AVCC, Caen, AC 21 P 157268 (nc) et SHD, Vincennes, GR 16 P 577641 (nc).— Mémoire des Hommes.— Mémorial Genweb.— JORF, Gallica.— État civil, acte de naissance n°293 (Arch. Mun. Tarbes)

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément