EL BIRECH Mohamed

Travailleur du bâtiment ; membre de l’Istiqlal et syndicaliste du Maroc.

Travailleur du bâtiment à Rabat, membre du parti de l’Istiqlal, Mohamed El Birech fut licencié de l’entreprise Gérard où il travaillait à cause de son activité syndicale, en novembre 1951. Il continua de militer au sein de l’Union locale de Rabat. Après la dissolution de l’Union des syndicats en décembre 1952 et la déposition du Sultan du Maroc, le 20 août 1953, il entra dans la clandestinité et fit de la résistance.

En 1955, il travailla aux côtés de Taïeb Bouazza* à la reconstitution de l’organisation syndicale à Rabat et à la formation de l’Union marocaine du travail en janvier-mars 1955.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article24745, notice EL BIRECH Mohamed, version mise en ligne le 27 février 2009, dernière modification le 30 octobre 2015.

SOURCES : Al Istiqlal, n° 9, 1er décembre 1951. — Témoignage de Taïeb Bouazza.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément