ROUSSILLON Lucien, Pierre, Camille, Louis

Par Jean-Luc Marquer

Né le 4 février 1908 à Valence (Drôme), massacré en représailles le 27 août 1944 à Tournon, aujourd’hui Tournon-sur-Rhône (Ardèche), abattu par les Allemands ; résistant victime civile.

Lucien, Pierre, Camille, Louis Roussillon était le fils de Fernand, Auguste Roussillon et de Marie Louise Servanin, son épouse.
Il épousa Sophie, Marie, Marthe Maza le 28 juillet 1936 à Valence (Drôme).
En 1944, il habitait garage Gélibert àTain, aujourd’hui Tain-l’Hermitage (Drôme) et était chauffeur-mécanicien.
Il faisait partie du club de football-club Tournonnais-Tainois jouant à Tournon, aujourd’hui Tournon-sur—Rhône, (Ardèche).
Il était résistant mais nous ignorons la nature de son engagement.
Le 27 août 1944, vers 18 heures, au quartier du Cornilhac à Tournon, quatre militaires américains qui avaient été parachutés dans l’arrière-pays attaquèrent la tête d’une colonne allemande qui se repliait, faisant plusieurs morts.
Furieux, les Allemands capturèrent douze hommes se trouvant à proximité du lieu de l’attaque. Chez Armand Fayolle, ils arrêtèrent, outre ce dernier, Émile Nuel, Gabriel Gailleton, Roger Labouri, Fernand Margier et Lucien Roussillon. Ce dernier tenta de s’échapper et fut abattu, quartier des Sables, près de la ferme Roudier.
Les autres furent transportés en camion à Ozon (Ardèche) et massacrés dans la nuit. Seul Armand Fayolle en réchappa.
Lucien Roussillon obtint la mention « Mort pour la France ».
Son nom figure sur le monument aux morts 1939-1945 et la plaque commémorative de la résistance à Valence (Drôme), sur le mémorial de la résistance drômoise à Mirmande (Drôme), sur la plaque commémorative aux footballeurs et sur le monument commémoratif aux résistants, fusillés, déportés à Tournon-sur-Rhône.


Voir : Tournon, juin à août 1944

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article247493, notice ROUSSILLON Lucien, Pierre, Camille, Louis par Jean-Luc Marquer, version mise en ligne le 3 mai 2022, dernière modification le 18 mai 2022.

Par Jean-Luc Marquer

SOURCES : Arch. Dép. Rhône et Métropole, Mémorial de l’oppression, 3808 W 183 et 231. — AVCC, Caen, AC 21 P 395439, base victimes civiles (nc). — Arch. Dép. Rhône et Métropole, Mémorial de l’oppression, 3808 W 183. — Mémoire des hommes. — Mémorial GenWeb. — Geneanet. — État civil, acte de décès n°137.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément