Gagnac-sur-Cère (Lot), 9 juin 1944

Par Eric Panthou

Le 9 juin 1944, une colonne de la Das Reich investit le château de Lagrénerie à Gagnac-sur-Cére (Lot), siège départemental de l’AS Vény. Après l’avoir pillé et dynamité, ils exécutèrent cinq civils habitant les hameaux alentours.

L’AS Vény avait installé son PC départemental au château de Lagrénerie, commune de Gagnac-sur-Cére (Lot), dans un secteur encaissé, à proximité des gorges de la Cère.
C’est ici que furent enterrés 3 soldats allemands tués à l’issue d’une attaque du maquis contre le maquis.
Après avoir franchi le pont de Bretenoux, à la suite de combats violents, une colonne de la Das Reich se dirigea vers Gagnac, le 9 juin 1944. Après avoir effectué des perquisitions dans le village, la troupe blindée se dirigea vers le château. Ils brulèrent et pillèrent les maisons du hameau, utilisèrent les services de civils présents sur place puis dynamitèrent l’édifice. Le lendemain, on découvrira les cadavres de cinq habitants tués à Lagrénerie, et aux lieu-dits Lavergne et Port de Gagnac.
Les maquisards qui avaient pu s’enfuir à temps mais étaient restés à proximité ne purent intervenir face à une colonne blindée.

Un monument a été érigé en hommage aux victimes. Il comprend un sixième nom, celui de José Munoz, dont l’acte de décès est absent à l’état-civil de Gagnac-sur-Cére, et dont on ignore les circonstances du décès.

Liste des victimes civiles

BONNAL Aman
CASSAN Amédée
LESTRADE Gilbert
PÉTROT André
SÉGALAT Éloi

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article247551, notice Gagnac-sur-Cère (Lot), 9 juin 1944 par Eric Panthou, version mise en ligne le 30 avril 2022, dernière modification le 30 avril 2022.

Par Eric Panthou

SOURCES : Gilbert Lacan, Figeac en Quercy sous la terreur allemande, avril-mai juin-juillet 1944, Imp. L. Hardy, Paris, 1945. — Mémorialgenweb. — État civil Gagnac-sur-Cére.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément