ETHIÉVANT Jean

Par Claude Pennetier

Né le 5 avril 1932 à Poligny (Jura) ; menuisier puis dessinateur ; dirigeant communiste de Belfort.

Le père de Jean Éthiévant (parfois orthographié Éthiévan) fut paysan puis ouvrier. Il était un « communiste convaincu depuis 1920 ». Sa mère, femme au foyer, était sympathisante « sans raisonnement ni conviction ». Il avait une sœur, ouvrière chez Alsthom, elle aussi sympathisante. Titulaire d’un CAP de menuisier, il travailla comme menuisier avant de devenir dessinateur aux Établissements A. Fournier à Bavans.

Jean Éthiévant fit son service militaire pendant à Berlin, comme sergent, pendant dix-huit mois, et en Algérie, pendant six mois, comme sergent chef.

Jean Éthiévant adhéra au Parti communiste français en 1959, à la section de Sochaux. Deux ans plus tard, il suivit une école syndicale élémentaire et fit un stage d’éducateur communiste à Dijon en 1964.

Délégué du personnel chez Peugeot, il fut licencié en 1965 en raison de ses responsabilités militantes. Il eut alors une brève coupure dans son activité. Dès 1967, dessinateur aux Établissements A. Fournier Bavons (serrurerie), il reprit des fonctions, comme secrétaire de la section de Belfort et membre du comité fédéral.

Jean Éthiévant devint secrétaire fédéral en 1968 et le resta jusqu’en 1971. Il siégea un an au bureau fédéral puis cinq ans en comité fédéral. En 1977, il sollicita le non-renouvellement de son mandat.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article24756, notice ETHIÉVANT Jean par Claude Pennetier, version mise en ligne le 27 février 2009, dernière modification le 9 juillet 2009.

Par Claude Pennetier

SOURCE : Arch. comité national.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément