EL HAMEL Mohamed

Par Juliette Bessis

Mineur ; syndicaliste CGT puis de l’Union syndicale des travailleurs de Tunisie (USTT) et enfin de l’UGTT ; militant communiste, membre du comité central du PCT.

Musulman de Tunisie, Mohamed el Hamed était mineur à M’dilla. En 1942, il fut licencié pour incitation à la grève. Libéré en 1943, puis réintégré à la mine en août 1944, il milita d’abord à la CGT puis à l’USTT, fut trésorier puis secrétaire du syndicat de la mine, et membre de la commission administrative de l’USTT à partir du congrès constitutif de 1946.

Depuis 1944, il était membre du PCT, et intégra son comicité central en 1946. Le 18 janvier 1952, il fut arrêté en même temps que plusieurs dirigeants destouriens et communistes et fut déporté au camp de Zaarour (répression conduite après la nomination au poste de résident général du vicomte Jean de Hautecloque). En 1956, après la dissolution de l’USTT, il rejoignit l’UGTT et y assuma des responsabilités.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article247563, notice EL HAMEL Mohamed par Juliette Bessis, version mise en ligne le 23 avril 2022, dernière modification le 23 avril 2022.

Par Juliette Bessis

SOURCE : Juliette Bessis, Les Fondateurs : index biographique des cadres syndicalistes de la Tunisie coloniale (1920-1956), Paris, L’Harmattan, 1985.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément