DAROUX Robert, Joseph

Par Eric Panthou

Né le 22 novembre 1922 à Gueugnon (Saône-et-Loire), exécuté sommairement le 29 juin 1944 à Caillac (Lot) ; résistant au sein des FTP.

Iissu d’une famille de forgerons gueugnonnais, Robert Daroux était hébergé par la famille Bourdet, à Saint-Vincent-Rive-d’Olt (Lot). Il a rejoint la résistance armée le 4 janvier 1944, intégrant le 6ème Bataillon tactique des FTP du Lot. Il était sous les ordres du capitaine De Godusson.
Au cours d’une mission avec d’autres camarades, sur la route de Mercuès à Luzech, le 29 juin 1944, il fut arrêté après avoir été surpris par une colonne motorisée. Après sa capture, il a été interrogé, puis tué d’une balle dans la tempe et abandonné à Caillac (Lot) à l’endroit nommé "le mas de la roque". Il a été déclaré officiellement mort le 30 juin 1944.

Il a été homologué FFI pour la période du 4 janvier au 30 juin 1944, reconnu Déporté-interné de la Résistance (DIR).
Une stèle à son nom a été édifiée à l’endroit où il a été exécuté. En 2011, son nom a été donné à une rue de Caillac.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article247566, notice DAROUX Robert, Joseph par Eric Panthou, version mise en ligne le 1er mai 2022, dernière modification le 1er mai 2022.

Par Eric Panthou

SOURCES : SHD Vincennes, GR 16 P 158111, dossier FFI pour Robert Daroux (nc). — AVCC Caen, AC 21 P 628821, dossier DIR pour Robert Daroux (nc). — SHD Vincennes, GR 19 P 46/21, dossier d’homologation pour les FTPF : 6e Bataillon Tactique (en ligne). — Appel à témoin concernant Robert Daroux. — Mémorialgenweb. — "Caillac. Une rue en hommage à Daroux, le héros", La Dépêche, Publié le 01/07/2011

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément