OLLIVIER Jean [Seine-Maritime]

Par Jean-Jacques Doré

Né le 15 juillet 1900 à Kerbors (Côtes-du-Nord, Côtes-d’Armor), mort au Havre (Seine-Maritime) le 15 mai 1959 ; marin ; syndicaliste unitaire (CGTU) du Havre ; communiste.

Fils d’un marin, Jean Ollivier, 1m58, yeux roux, cheveux châtains (matricule militaire) s’engagea pour 10 ans dans la Marine à la mairie de Brest le 19 juillet 1916. Quartier maître mécanicien en juillet 1919, "placé dans la réserve de l’armée de mer" le 8 octobre 1921, il signa aussitôt une inscription maritime à Tréguier (Côtes-du-Nord, Côtes-d’Armor) n°7597.

Débarqué au Havre en 1927, il milita un temps au syndicat autonome des Marins de France dirigé par Joseph Sadou avant de rejoindre l’équipe qui reconstitua le syndicat unitaire (CGTU) des Marins du Havre le 18 janvier 1929. Le bureau était composé d’Yves Graviou (secrétaire), de Paul Rozen (secrétaire adjoint), de Jean Madec (trésorier), de Jean Ollivier (trésorier adjoint) et de Henri Le Pellec (archiviste).

Candidat communiste aux élections municipales du Havre en 1929, probablement permanent, successivement trésorier (1930) puis secrétaire adjoint de 1931 à 1934 du syndicat unitaire des Marins alors que les secrétaires se succédaient chaque année, il fut probablement le principal agent de la main mise communiste sur l’organisation, préparant ainsi la venue d’Augustin Gruenais. Membre du Comité de lutte des inscrits maritimes, Ollivier fut le correspondant havrais du Comité international de propagande et d’action des transports de 1931 à 1934 au moins.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article247748, notice OLLIVIER Jean [Seine-Maritime] par Jean-Jacques Doré, version mise en ligne le 1er mai 2022, dernière modification le 1er mai 2022.

Par Jean-Jacques Doré

SOURCES : Arch. Dép. Côtes-d’Armor, État civil, Matricule militaire — Arch. Com., Rouen, 7 F 3 syndicats livre et navigation. — Arch. Dép. Seine-Maritime, 2 Z 158, 10 MP 1410 Syndicats dissouts avant 1936.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément