PÉTROT André Georges

Par Eric Panthou

Né le 8 octobre 1893 à Orléans (Loiret), massacré le 9 juin 1944 à Gagnac-sur-Cère (Lot) ; fermier ; victime civile.

Fils de Louise Arthémise Pétrot, André Pétrot épousa Raymonde Jeanne Thévenet le 11 octobre 1919 à Montreuil (ex Seine, aujourd’hui Seine-Saint-Denis). Son épouse était couturière. Il était fermier et habitait Laval-de-Cère (Lot).

Il a été exécuté par les troupes allemandes lors de leur expédition en direction du château de Lagrènerie, PC départemental de la Résistance, commune de Gagnac-sur-Cère.

Il a été reconnu « Mort pour la France ».

Son nom figure sur le Monument commémoratif 9 juin 1944, à Gagnac-sur-Cère (Lot).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article247759, notice PÉTROT André Georges par Eric Panthou, version mise en ligne le 30 avril 2022, dernière modification le 30 avril 2022.

Par Eric Panthou

SOURCES : AVCC Caen, AC 21 P 386471, dossier victime civile pour André Pétrot (nc). — Gilbert Lacan Figeac en Quercy sous la terreur allemande, avril-mai juin-juillet 1944, Imp. L. Hardy, Paris, 1945. — Mémorialgenweb. — État civil Gagnac. — Généanet.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément