VABRE Georges Théophile Henri

Par Eric Panthou

Né le 25 février 1927 à Rieupeyroux (Aveyron), mort en action le 23 juin 1944 à Figeac (Lot), lieu dit Lavayssière ; résistant au sein des FFI, Armée secrète (AS).

Fils de Germain Casimir Vabre, sabotier, et d’Augusta Gabrielle Laurense, son épouse, Georges Vabre rejoignit la Résistance, membre de l’Armée secrète (AS), commandos Hubert.
Alors qu’ils revenaient de faire un sabotage sur une ligne de chemin de fer, ses camarades et lui furent surpris par un détachement allemand qui sortit du tunnel de Capdenac. Quatorze maquisards furent tués à Lavayssière et onze autres furent faits prisonniers dont huit fusillés le soir même près du crassier de Capdenac-Gare (Aveyron).
Georges Vabre figure parmi les 14 fusillés de Lavayssière.
Les Allemands avaient été informés par un indicateurs français qui porte la responsabilité des massacres.
Son nom figure sur la stèle érigée à Figeac, sur les lieux du drame, ainsi que sur le monument aux Morts de Rieupeyroux où il a été inhumé.

Il a été reconnu Mort pour la France mais n’a pas de dossier de reconnaissance en tant que FFI à Vincennes.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article247778, notice VABRE Georges Théophile Henri par Eric Panthou, version mise en ligne le 30 avril 2022, dernière modification le 30 avril 2022.

Par Eric Panthou

SOURCES : AVCC Caen, AC 21 P 157381, dossier militaire mort pour Georges Vabre (nc). — Mémorialgenweb. — État civil Figeac. — Généanet.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément