VERNÉZOUL ou VERNEJOU Ernest

Par Eric Panthou

Né le 22 septembre 1899 à Payrignac (Lot), abattu le 9 juin 1944 à Gourdon (Lot) ; cultivateur ; victime civile.

Fils de François Vernézoul, 31 ans, cultivateur, et de Marie Fraysse, 29 ans, cultivatrice, son épouse, Ernest Vernézoul -orthographié Ernst sur son acte de naissance- se maria le 21 février 1927 à Saint-Cirq-Madelon (Lot) avec Zélie Mélanie Delpech.
Il devint cultivateur et il était en train de travailler dans son champ lorsqu’il fut abattu par les troupes allemandes.
Selon un ouvrage portant sur l’AS Vény du Lot, il aurait été exécuté le 27 juin au moment où les troupes allemandes allaient envahir la ville de Gourdon et procéder à une importante rafle. Mais sa date de décès ne correspond pas à ces événements.
Il a deux dossiers de victimes civiles à Caen, dont un au nom d’Ernest Vernejou, tué le 9 juin à Gourdon.

Son nom figure sur le monument aux Morts, à Payrignac (Lot).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article247786, notice VERNÉZOUL ou VERNEJOU Ernest par Eric Panthou, version mise en ligne le 30 avril 2022, dernière modification le 30 avril 2022.

Par Eric Panthou

SOURCES : AVCC Caen, AC 21 P 406413, dossier victime civile pour Ernest Vernejou (sic) (nc). — AVCC Caen, AC 21 P 406439, dossier victime civile pour Ernest Vernezoul (nc). — Ombres et espérances en Quercy, 1940-1945 : les groupes Armée Secrète Vény dans leurs secteurs du Lot, Toulouse, Privat, 1980. — Mémorialgenweb. — État civil de Payrignac (en ligne).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément