DELBOS Antoinette, épouse BUFFIÈRES

Par Eric Panthou

Née le 7 mars 1898 à Salviac (Lot), exécutée sommairement le 28 juin 1944 à Gourdon (Lot), bois de Prouilhac ; résistante au sein de l’AS Vény.

Portrait d’Antoinette Delbos

Fille de Jean Delbos, 32 ans, forgeron, et de Julie Bounille, 30 ans, sans profession, Antoinette Delbos se maria le 25 septembre 1920 avec Jean Ernest Buffières. Elle habitait Gourdon (Lot).
Résistante, elle devint agent de liaison des groupes de l’Armée secrète (AS) Vény de Gourdon et dépendait du secteur II, Souillac.
Du 27 au 29 juin 1944, 3 colonnes allemandes investirent Gourdon (Lot), en vue de réprimer l’action des maquis.
Dès leur arrivée à Gourdon, les Allemands allèrent chez Antoinette Delbos pour la torturer et lui faire avouer où se trouvait le maquis Vény qu’elle connaissait. Elle fut relâchée puis de nouveau arrêtée, montrée aux yeux de toute la population de la ville et des alentours. Ayant refusé de parler, elle fut exécutée sommairement d’une balle dans la nuque le lendemain dans le bois de Prouilhac, à Gourdon.

Son nom figure sur le Monument aux Morts mais aussi le monument commémoratif aux martyrs de 1944, à Gourdon (Lot).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article247787, notice DELBOS Antoinette, épouse BUFFIÈRES par Eric Panthou, version mise en ligne le 30 avril 2022, dernière modification le 1er mai 2022.

Par Eric Panthou

Portrait d’Antoinette Delbos

SOURCES : SHD Vincennes, GR 16 P 169101, dossier FFI Antoinette Delbos (nc). — AVCC Caen, AC 21 P 442 013, dossier mort après internement pour Antoinette Delbos (nc). — SHD Vincennes, AS Vény Secteur II Souillac GR 19 P 46 31 (en ligne). — Ombres et espérances en Quercy, 1940-1945 : les groupes Armée Secrète Vény dans leurs secteurs du Lot, Toulouse, Privat, 1980. — Mémorialgenweb. — État civil Salbiac (en ligne).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément