CENDRE Maurice, Louis

Par Daniel Heudré

Né le 24 août 1917 à Tonnerre (Yonne), mort en action le 6 août 1944 à Langon (Ille-et-Vilaine) ; résistant Francs-Tireurs et Partisans (FTPF).

Maurice Cendre était le fils de Maria Ida Vecchi, 30 ans, ménagère et de Anatole Cendre, 25 ans, manouvrier, mobilisé au 152e régiment d’infanterie lors de la naissance de son fils. Il fut adopté par la Nation le 19 mai 1920. Il se maria le 2 août 1941 avec Solange Pozzi à Paris XVIIIe arrondissement dans lequel il était domicilié, 6 passage Lathulle.
En 1944, il appartenait au groupe de Résistance de Pipriac (Ille-et-Vilaine).
Le soir du 6 août 1944, une colonne importante de soldats allemands se dirigeait vers la Grand-Fougeray. Arrivés au pont, les résistants tentèrent de s’opposer à leur passage, mais ils furent tués immédiatement.

Maurice Cendre a été reconnu « Mort pour la France » et homologué FFI.

Son nom a été rajouté en 2020 sur le monument aux fusillés du Port-de-Roche, en Langon, à la demande de sa fille, Madame Cendre, domiciliée à Paris, avec confirmation du Service Historique de la Défense de Caen (SHD).

Maurice Cendre et Maurice Blanchard sont les deux noms rajoutés à la suite de ceux d’Auguste Guérin, Aristide Jolivel, Jean-Baptiste Lebreton, Jules Lefrèche, Jean Lepère , Gabriel Nevou et Célestin Poullain. Pierre Porcher natif de Langon avait été fusillé le 13 décembre 1943 à Angers.

Le Port-de-Roche en Langon (Ille-et-Vilaine), le 6 août 1944

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article247803, notice CENDRE Maurice, Louis par Daniel Heudré, version mise en ligne le 30 avril 2022, dernière modification le 30 avril 2022.

Par Daniel Heudré

SOURCES : Arch. Dép. Ille-et-Vilaine 167 J 6. — AVCC, Caen, AC 21P 40467. — SHD, Vincennes, GR 16P 114771 (nc). — Site Internet Mémoire de la Guerre. — Arch. Dép. Yonne, état civil, Tonnerre, 2E 418 vue 124.— Notes Annie Pennetier.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément