JARRÉ Pierre, Henri [Pseudonyme dans la Résistance : Joseph]

Par Jean-Louis Ponnavoy

Né le 4 octobre 1914 à Grust (Hautes-Pyrénées), exécuté sommairement le 20 juillet 1944 à Buzet, aujourd’hui Buzet-sur-Tarn (Haute-Garonne) ; policier ; résistant de l’armée secrète homologué aux Forces françaises de l’intérieur (FFI).

Pierre, Henri Jarré était le fils de Jean, Marie Jarré et de Laurentine, Catherine Soulère, son épouse.
Policier de son métier, il entra dans la Résistance au maquis Roger de l’armée secrète (AS) de Haute-Garonne avec le pseudonyme Joseph. Ses services sont homologués à partir du 1er juin 1944.
Il fut blessé et fait prisonnier le 18 juillet 1944 après un violent accrochage entre les Allemands et les maquisards du Maquis Roger à Drudas près de Cadours, au nord-ouest de Toulouse (Haute-Garonne).
Le 20 juillet 1944, il aurait tenté d’échapper aux Allemands en compagnie de Gabriel Carme, âgé de 20 ans et ils furent tous deux froidement exécutés en bordure de forêt, à Buzet aujourd’hui Buzet-sur-Tarn (Haute-Garonne).
Il obtint la mention « Mort pour la France » et fut homologué au grade d’adjudant des Forces françaises de l’intérieur (FFI).
Son nom figure sur la Croix de Lorraine, à Buzet-sur-Tarn (Haute-Garonne), sur une plaque commémorative à la mémoire des morts du mauqis Roger dans la chapelle Notre-Dame des Aubets à Le Burgaud (Haute-Garonne) et sur le monument aux morts de Cauterets (Hautes-Pyrénées).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article247818, notice JARRÉ Pierre, Henri [Pseudonyme dans la Résistance : Joseph] par Jean-Louis Ponnavoy, version mise en ligne le 2 mai 2022, dernière modification le 2 mai 2022.

Par Jean-Louis Ponnavoy

SOURCES : Service historique de la Défense, AVCC, Caen, Cote AC 21 P 55630 (nc) ;— SHD, Vincennes GR 16 P 306980 (nc) ; GR 19 P 31/10, p. 33.— Mémorial François Verdier ETÉ 1944 : LES MASSACRES DE BUZET-SUR-TARN.— Mémoire des Hommes.— Mémorial Genweb.— Geneanet.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément