MASSIO Adolphe, Jean, Marius

Par Jean-Louis Ponnavoy

Né le 15 février 1909 à Mézens (Tarn), massacré le 6 juillet 1944 à Buzet, aujourd’hui Buzet-sur-Tarn (Haute-Garonne) ; cultivateur ; résistant.

Adolphe MASSIO
Adolphe MASSIO
Martine MANGEOLLE photographie sous licence d’usage CC BY-NC-SA 2.0.

Adolphe, Jean, Marius Massio était le fils, d’Émile,Massio, maire de Buzet, aujourd’hui Buzet-sur-Tarn (Haute-Garonne) et d’Apollonie Thuriès, son épouse.
Sur l’acte de naissance, le nom est écrit Massiau.
Lors de sa naissance, la famille habitait La Grande Métairie à Mézens (Tarn) où Émile Massiau était cultivateur.
Il épousa Yvonne, Hortense, Léa Guitard.
En 1936, le couple habitait La Peyroutio à Buzet aujourd’hui Buzet-sur-Tarn (Haute-Garonne) avec Émile et Apollonie Massio et Adolphe Massio était cultivateur.
Pendant la guerre il entra dans la Résistance au groupe de Buzet.
Le 6 juillet 1944 à la suite d’une dénonciation par un indicateur de la Gestapo, Gino G. dit le "Renard noir", des unités de la division SS "Das Reich" accompagnée par la Sipo-SD investirent le village de Buzet et arrêtèrent de nombreux villageois. Ils emmenèrent en otage six d’entre eux que Gino G. leur avait désigné comme étant des membres de la Résistance, dont le maire du village Émile Massio et son fils Adolphe et les conduisirent au domaine de la Palmola où ils passèrent l’après-midi. Prétendant ensuite les emmener à Toulouse pour interrogatoire, ils les firent monter dans un camion qui prit la direction de la forêt et s’arrêta quelques centaines de mètres plus loin, où ils furent massacrés après avoir été torturés.
Les corps des six victimes furent retrouvés quelques jours après atrocement mutilés.
Adolphe Massio ne semble pas avoir obtenu la mention "Mort pour la France" et il est considéré comme victime civile par Mémoire des Hommes.
Son nom figure sur le monument aux morts 1939-1945 à Buzet-sur-Tarn (Haute-Garonne).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article247829, notice MASSIO Adolphe, Jean, Marius par Jean-Louis Ponnavoy, version mise en ligne le 3 mai 2022, dernière modification le 4 mai 2022.

Par Jean-Louis Ponnavoy

Adolphe MASSIO
Adolphe MASSIO
Martine MANGEOLLE photographie sous licence d’usage CC BY-NC-SA 2.0.

SOURCES : Service historique de la Défense, AVCC, Caen, Cote AC 21 P 76027 (nc).— Arch. Dép. Haute-Garonne, Recensement 1936, Buzet, p. 24. — Commune de Buzet-sur-Tarn, Les tragédies de BUZET (juillet-août 1944).— Mémorial François Verdier ETÉ 1944 : LES MASSACRES DE BUZET-SUR-TARN.— Mémoire des Hommes (victimes civiles).— Mémorial Genweb. — État civil, acte de naissance n°1.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément