KLEIN Jean, Charles, Eugène, alias Péliculle dans la Résistance

Par Eric Panthou

Né le 1er mars 1923 à Paris (ex Seine), XIX° arr., mort en action le 10 avril 1944 à Saint-Chels (Lot) ; résistant au sein des FTP.

Fils de Pierre Henri Klein et et de Marie Louise Voratil, Jean Klein, présumé réfractaire au STO appartenait au 3ème bataillon des FTP du Lot, détachement Imbert, 2310ème Compagnie.
Il fit partie des 350 hommes qui envahirent et occupèrent Carjac le 10 avril 1944, suscitant le jour même la réaction des troupes allemandes appuyées par les GMR.
Arrivés par Cahors, les convois allemands et de GMR se heurtèrent à plusieurs barrages.
Jean Klein fut tué par les GMR à Saint-Chels (Lot).
Il a été reconnu « Mort pour la France ». Il n’a pas de dossier de demande d’homologation FFI à Vincennes.

Une stèle à son nom a été érigée au Lieu-dit les Quatre Routes à Saint-Chels, là où il a été tué.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article247843, notice KLEIN Jean, Charles, Eugène, alias Péliculle dans la Résistance par Eric Panthou, version mise en ligne le 2 mai 2022, dernière modification le 2 mai 2022.

Par Eric Panthou

SOURCES : AVCC Caen, AC 21 P 56413, dossier militaire mort pour Jean Klein (nc). — Les chroniques du Musée de la Résistance, tome 1, Musée de la Résistance de Cahors, 2005. — Mémorialgenweb.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément