GRIMAUD Robert, Valentin

Par Éric Panthou

Né le 13 avril 1923 à Benest (Charente), mort en action le 7 juin 1944 à Souillac (Lot) ; résistant au sein des FFI, membre de l’AS Vény.

Fils de Valentin Grimaud et de Marie Louise Jarassier, Robert Grimaud était membre de l’Armée secrète de Corrèze. Il a été tué lors des combats opposant l’AS Vény et les troupes allemandes voulant franchir le pont de Lanzac à Souillac (Lot). Il fut tué en même temps que Roger Mazaleyrat
Son corps fut repêché dans la Dordogne le 12 juin 1944. D’abord non identifié, c’est un jugement du tribunal civil de Gourdon transcrit le 31 mai 1945 qui certifie qu’il s’agit de Robert Grimaud.
Le corps ne portait pas de traces de balles ; on en a déduit que c’était un prisonnier qui avait été battu à mort et jeté dans la Dordogne.

Il a été reconnu Mort pour la France.

Son nom figure sur la plaque commémorative du 7 juin 1944 à Souillac ainsi que sur le monument aux Morts de Soyaux (Charente).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article247845, notice GRIMAUD Robert, Valentin par Éric Panthou, version mise en ligne le 11 mai 2022, dernière modification le 24 mai 2022.

Par Éric Panthou

SOURCES : AVCC, Caen, AC 21 P 196945, dossier militaire mort pour Robert Grimaud (nc). — SHD, Vincennes, AS : Etat-major départemental / AS : Basse Corrèze et Brigade, AS, p. 57 (en ligne). — Mémorialgenweb. — Les chroniques du Musée de la Résistance, tome 1, Musée de la Résistance de Cahors, 2005. — État civil Souillac.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément