ETIEVENT Gaston, Maurice

Par Jean-Pierre Besse

Né le 9 janvier 1910 à Paris (IIe arr.), fusillé comme otage le 11 août 1942 au Mont-Valérien, commune de Suresnes (Seine, Hauts-de-Seine) ; cordonnier orthopédiste ; militant communiste ; résistant FTPF de Paris.

Titulaire du certificat d’études primaires, Gaston Etievent était membre du VIe rayon des Jeunesses communistes et fut inculpé le 29 avril 1929 de complicité « pour aide et assistance de provocation militaire et de désobéissance ». Il fut condamné le 10 juillet 1930, par défaut, à trois mois de prison et à une amende.
Il était en 1942 marié, sans enfant, et domicilié 149 rue Saint-Denis à Paris (IIe arr.). Il fut arrêté à son domicile le 18 juin 1942 dans le cadre de l’affaire Tintelin. Au dépôt, il refusa de parler.
Il a été fusillé comme otage, au Mont-Valérien, en représailles à l’attentat du stade Jean-Bouin (XVIe arr.) et de divers attentats qui provoquèrent 31 morts allemands dans le même mois.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article24785, notice ETIEVENT Gaston, Maurice par Jean-Pierre Besse, version mise en ligne le 1er mars 2009, dernière modification le 17 octobre 2020.

Par Jean-Pierre Besse

SOURCES : DAVCC, Caen, B VIII dossier 3 (Notes Thomas Pouty). – Arch. PPo. BS1, GB36 et GB 37. – Site du ministère de la Défense, fusillés du Mont-Valérien.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément