BRETAGNOLLE Léonard

Par Dominique Tantin

Né le 17 septembre 1899 à Affieux (Corrèze), tué le 29 janvier 1944 à Treignac (Corrèze) ; hôtelier ; victime civile.

Léonard Bretagnolle était le fils de Jean, cultivateur, alors âgé de 30 ans, et de son épouse Amélie née Négrerie, sans profession, âgée de 20 ans. Il effectua son service militaire de 1919 à 1921 et participa à l’occupation de la Rhénanie. Il épousa Élise dite Lili Plazanet (10 février 1904, Treignac-18 février 1983, Treignac). Il exerça successivement les professions de cultivateur, conducteur de tracteurs et enfin d’hôtelier.
Titulaire du permis de conduire, Léonard Bretagnolle était vraisemblablement le conducteur de l’automobile qui, le 29 janvier 1944, revenait de Tulle avec comme passagers Pierre Chassagne et Marthe Cheype née Vergne. En arrivant à Treignac, la voiture fut prise sous le feu des GMR et des Gardes de Vichy au cours du combat qui les opposa aux maquisards de l’AS et des FTP. Les trois occupants de la voiture furent tués.
Leurs noms sont inscrits sur le monument érigé à Treignac aux victimes civiles du 29 janvier, situé au bord de la RD 940, à l’entrée sud du bourg, à gauche et sur le monument aux Morts communal.


Voir Treignac (Corrèze), 29 janvier 1944

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article247908, notice BRETAGNOLLE Léonard par Dominique Tantin , version mise en ligne le 7 mai 2022, dernière modification le 7 mai 2022.

Par Dominique Tantin

SOURCES : Service historique de la Défense, Caen, AVCC, AC 21 P 318876 (nc). — Maquis de Corrèze, 150 combattants et témoins, Paris, Éditions Sociales, 1975, pp. 186-188. — MémorialGenWeb. — Mémoire des Hommes. — Geneanet. — Archives dép. de Corrèze, acte de naissance et registre matricule militaire.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément