GUIDONI Jean-Paul, Horace, Albert, Jérôme

Par Jean-Marie Guillon

Né le 9 novembre 1922 à Calenzana, mort au combat le 16 juillet 1944 à Calonges (Lot-et-Garonne) ; chauffeur automobile ; maquisard Armée secrète (AS).

Fils de Thomas Guidoni, cultivateur, et de Marie Catherine Marchetti, ménagère, Jean-Paul Guidoni habitait à Toulon (Var). Réfractaire au Service du travail obligatoire (STO), il avait rejoint l’AS dans Lot-et-Garonne et avait intégré le Bataillon néracais le 1er juin 1944. Connu comme Jean-Paul le Corse, il fut tué dans une embuscade à Calonges le 16 juillet 1944 d’après le dossier de demande de carte de combattant volontaire de la Résistance (ou le 29 d’après Mémoire des hommes, qui donne un lieu de décès erroné).
Reconnu « Mort pour la France », il fut décoré de la Croix guerre avec étoile vermeil à titre posthume le 24 octobre 1947. Sa citation à l’ordre du corps d’armée porte « bel esprit de sacrifice en luttant plutôt que de se rendre ». Son nom figure sur le monument aux morts de Calenzana.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article247918, notice GUIDONI Jean-Paul, Horace, Albert, Jérôme par Jean-Marie Guillon, version mise en ligne le 7 mai 2022, dernière modification le 6 mai 2022.

Par Jean-Marie Guillon

SOURCES : Arch. dép. Var 1970 W 70 (dossier ONAC). ⎯ Mémoire des hommes SHD Caen AC 21 P 200409 et Vincennes GR 16 P 276883 (nc). ⎯ état-civil.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément