DELBOS Marcel

Par Dominique Tantin

Né le 6 novembre 1906 à Tulle (Corrèze), mort en action le 7 juin 1944 à Tulle ; résistant dans les Francs-Tireurs et Partisans (FTP).

Plaque commémorative Rue Robert Gane à Tulle (Corrèze)
Plaque commémorative Rue Robert Gane à Tulle (Corrèze)
Crédit : MémorialGenWeb

Nous manquons de ressources documentaires pour présenter les origines familiales de ce résistant FTP. Il était vraisemblablement employé à la Manufacture d’armes de Tulle (M.A.T.). (Son nom y est inscrit sur la plaque commémorative).
Le 6 juin, après avoir appris le débarquement des Alliés, Louis Godefroy (Rivière) réunit le comité militaire pour savoir s’il fallait engager l’attaque de Tulle comme prévu le 7 juin. Albert Faucher et André Odru étaient partisans de le faire, Marcel Godefroy et Jean-Jacques Chapou (Kléber), réticents, souhaitaient attendre une journée. La décision fut prise, l’attaque eut lieu le 7 au matin.
Les 7 et 8 juin 1944, les FTP commandés par Jacques Chapou dit Kléber donnèrent l’assaut contre la garnison allemande du 3e bataillon du 95e régiment de sécurité de Tulle et les forces du maintien de l’ordre françaises. Les combats durèrent jusqu’au lendemain et furent particulièrement meurtriers des deux côtés.
Sergent FTP dans la 234e compagnie, Marcel Delbos trouva la mort au combat le 7 juin 1944 avec son camarade, le sous-lieutenant Victor Bünzli. Les circonstances de la mort de Marcel Delbos sont évoquées par Jean-Paul Magnac dans Maquis de Corrèze, 150 combattants et témoins, (op.cit.) p. 351 : « Une [mitrailleuse] Maxim est mise en batterie et prend en enfilade le bas de la rue des Condamines. Le sergent Delbos, de la 234e compagnie, est tué et le lieutenant Boivert l’échappe belle. Ce dernier déloge, à coups de bazooka, la mitrailleuse et ses servants. »
L’attaque échoua. La garnison allemande reçut le soutien de l’avant-garde de la 2e SS Panzerdivision Das Reich. Le 9 juin 1944, les SS en représailles, arrêtèrent et pendirent 99 personnes et en déportèrent 139.
Marcel Delbos obtint la mention « Mort pour la France » et fut homologué FFI. Son nom est inscrit sur une plaque commémorative Rue Robert Gane : " A la mémoire des F.T.P. F.F.I. DELBOS Marcel et BÜNZLI André tombés au cours des combats de Tulle du 7 et 8 juin 1944." Il est également gravé sur le Monument commémoratif 1939-1945 de la Manufacture d’armes de Tulle (M.A.T.).


Voir Tulle (Corrèze), massacre des gardes des communications, 7 juin 1944 et Tulle (Corrèze), pendaisons, 9 juin 1944

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article247947, notice DELBOS Marcel par Dominique Tantin , version mise en ligne le 7 mai 2022, dernière modification le 11 mai 2022.

Par Dominique Tantin

Plaque commémorative Rue Robert Gane à Tulle (Corrèze)
Plaque commémorative Rue Robert Gane à Tulle (Corrèze)
Crédit : MémorialGenWeb

SOURCES : Service historique de la Défense, Caen, AVCC AC 21 P 115445 et Vincennes GR 16 P 169120 (nc). — Maquis de Corrèze, 150 combattants et témoins, Paris, Éditions Sociales, 1975, pp. 352 et 522. — MémorialGenWeb. — Mémoire des Hommes.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément