BRUNEAU René, Charles, Fernand

Par André Delestre

Né le 1er août 1915 au Havre (Seine-Inférieure/Maritime), mort le 1er décembre 2017 à Paris (XIXe) ; instituteur, directeur d’école en Seine-Inférieure/Maritime ; militant socialiste du PSU ; militant syndicaliste du SNI et mutualiste de la MAIF ; militant associatif.

René Bruneau
René Bruneau

Fils de Louis Bruneau, journalier, et d’Alice Le Brix, sans profession, René Bruneau devint instituteur. Il épousa le 14 novembre 1938 au Havre, Marguerite, Louise, Pierrette Mongis, institutrice, née le 20 mars 1916 à Eu (Seine-Inférieure/Maritime), dont les parents étaient également instituteurs, Amédée Mongis et Cécile Servais. Bien qu’athée et anticlérical, il accepta de se marier à l’église, son épouse étant catholique. Le couple eut trois garçons, dont Philippe.

Ils effectuèrent leur carrière dans le département de Seine-Inférieure/Maritime, de 1938 à 1970, entrecoupée pour lui de trois ans et neuf mois de service militaire. Ils enseignèrent successivement, au Havre, à Vattetot-sur-Mer, à Sainte-Hélène-Bondeville, à Auffay, à Bolbec et enfin, à partir du début de la décennie 1960, au Grand-Quevilly, à l’école Jean Texcier dont il devint le directeur en 1967. L’école comprenait un cours complémentaire transformée en CEG dont il continua d’assurer la direction en raison de son expérience. Ils habitaient à Rouen, rue d’Elbeuf.

René Bruneau militait au Syndicat national des instituteurs, et était surtout impliqué comme délégué départemental de la Mutuelle assurances automobiles des instituteurs de France. Il était depuis le début des années 1960 le responsable de la section locale du Parti socialiste unifié. Son épouse militait également au PSU. En Mai-juin 1968, ils furent très actifs dans l’organisation de la grève qui mobilisa l’ensemble des personnels. Mais il ne fut jamais candidat pour un quelconque mandat.

Il succéda en 1967 à Édouard Colin à la présidence du Cercle d’action et d’études normandes, et le demeura pendant 23 ans, jusqu’en 1990. Il continua avec les équipes départementales le congrès annuel, mais proposa aussi des week-ends de printemps ou d’automne à partir de 1974. Il organisa aussi des journées d’études à l’étranger : Leicester en 1981, Québec en 1989, Guernesey en 1992.

Son épouse décéda le 1er novembre 2007 à Bois-Guillaume (Seine-Maritime), 10 ans avant son propre décès dans sa 103e année.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article247950, notice BRUNEAU René, Charles, Fernand par André Delestre, version mise en ligne le 9 mai 2022, dernière modification le 9 mai 2022.

Par André Delestre

René Bruneau
René Bruneau
René Bruneau et son épouse Marguerite

SOURCES : Arch. Nat., 583AP/108. — Site du Cercle d’action et d’études normandes — Espace souvenir dédié à René Bruneau lors de son décès dans sa 103e année. — Témoignages de Pierre Mabire et Jane Simon. — État civil. — Notes d’Alain Dalançon et Jacques Girault.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément