DESTRUEL Charles, Alain, Louis, alias Riga dans la résistance

Par Eric Panthou

Né le 31 août 1903 à Figeac (Lot), mort en action le 21 août 1944 à Bouloc (Haute-Garonne) ; contremaître ; résistant au sein des Francs-tireurs et partisans (FTP).

Fils de Auguste Destruel, journalier, 32 ans, et de Marie Joséphine Nastorg, sans profession, 26 ans, Charles Destruel se maria le 27 août 1925 à Béduer (Lot) avec Henriette Estival puis le 3 août 1935 à Granville (Manche) avec Andrée Clotilde Mathat. Il était alors contremaitre d’usine et habitait Granville.
Sous l’Occupation, il devint officier, membre des FTP et relevait du 1er Bataillon statique, secteur B, secteur du Lot.
Il fut tué au cours d’une mission de reconnaissance vers Toulouse avec trois autres FFI lotois, Rémy Cure, Philippe Poirier d’Orsay et Édouard Marsaud que leur avait confié le colonel Georges, chef départemental des FFI. Ils allaient ainsi participer à la Libération de Toulouse. Lors de leur passage en trombe à Bouloc, un habitant de la commune leur fit des signes afin de les prévenir de la présence d’Allemands sur la RD 4 qu’ils empruntaient en direction de Fronton. En effet, à quelques kilomètres au nord de Bouloc, venant de Fronton, les troupes allemandes, en l’occurrence des Mongols, leur tendirent une embuscade et ils furent tous quatre fauchés par une rafale de mitrailleuse. L’exécution des quatre hommes fut considérée comme un crime de guerre.

Reconnu « Mort pour la France », il est considéré comme tué à l’ennemi sur la base Mémoire des Hommes. Il a été homologué FFI pour la période du 6 juin au 21 août 1944.
Son nom figure sur les monuments aux Morts de Figeac et sur une stèle érigée sur la route, en direction de Fronton, à 3 kms environ de Bouloc, sur le territoire de cette commune.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article247968, notice DESTRUEL Charles, Alain, Louis, alias Riga dans la résistance par Eric Panthou, version mise en ligne le 8 mai 2022, dernière modification le 8 mai 2022.

Par Eric Panthou

SOURCES : AVCC, Caen, AC 21 P 118867, dossier militaire tué (nc). — SHD, Vincennes, GR 16 P 181241, dossier FFI (nc) et GR 19 P 46/34 1er Bataillon Statique des FTP du Lot (en ligne). — Arch. dép. de Haute-Garonne, 8089 W 164 000 : mort de quatre officiers du maquis du Lot lors d’un affrontement avec une colonne de Mongols venant de Fronton ; vols (1944, 21 août) (nc). — MémorialGenweb. — État civil Figeac (en ligne). — Généanet.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément