CORRÈZE Pierre, Blaise

Par Dominique Tantin

Né le 4 mai 1921 à Sainte-Fortunade (Corrèze), mort en action le 7 juin 1944 à Tulle (Corrèze) ; résistant dans les Francs-Tireurs et Partisans (FTP).

Plaque commémorative Place Martial Brigouleix à Tulle (Corrèze)
Plaque commémorative Place Martial Brigouleix à Tulle (Corrèze)
Crédit : MémorialGenWeb

Pierre Corrèze était le fils de Louis, né le 4 juillet 1901 à Gimel-les-Cascades (Corrèze) et mort le 14 octobre 1960 à Tulle, et de son épouse Marie Germaine née Bouillou, née le 14 juin 1904 à Albussac (Corrèze) et morte le 10 février 1952 à Tulle, tous les deux ouvriers agricoles à Sainte-Fortunade au recensement de 1921. Ils s’étaient mariés le 18 septembre 1919 à Sainte-Fortunade. Pierre avait une sœur prénommée Marie Germaine, née en 1923.
Pierre Corrèze rejoignit la Résistance au sein des FTP. Il y acquit le grade de sergent-chef (alias Roger) au sein de la 234e compagnie. Celle-ci participa aux combats pour la libération de Tulle engagés le 7 juin 1944.
Les 7 et 8 juin 1944, les FTP commandés par Jacques Chapou dit Kléber donnèrent l’assaut contre la garnison allemande du 3e bataillon du 95e régiment de sécurité de Tulle et les forces du maintien de l’ordre françaises. Les combats durèrent jusqu’au lendemain et furent particulièrement meurtriers des deux côtés.
Pierre Corrèze trouva la mort au combat le 7 juin 1944 avec son camarade André Vergne. Leurs dossiers au SHD permettront de préciser les circonstances de leur mort.
L’attaque échoua. La garnison allemande reçut le soutien de l’avant-garde de la 2e SS Panzerdivision Das Reich. Le 9 juin 1944, les SS en représailles, arrêtèrent et pendirent 99 personnes et en déportèrent 139.
Pierre Corrèze obtint la mention « Mort pour la France » et fut homologué FFI. Son nom est inscrit sur une plaque commémorative Place Martial Brigouleix portant l’inscription : " A la mémoire F.T.P. F.F.I. Pierre CORREZE, André VERGNE morts pour la France le 7 juin 1944" et sur une plaque commémorative à l’usine de la Marque où il était vraisemblablement salarié.


Voir Tulle (Corrèze), massacre des gardes des communications, 7 juin 1944 et Tulle (Corrèze), pendaisons, 9 juin 1944

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article247996, notice CORRÈZE Pierre, Blaise par Dominique Tantin , version mise en ligne le 10 mai 2022, dernière modification le 11 mai 2022.

Par Dominique Tantin

Plaque commémorative Place Martial Brigouleix à Tulle (Corrèze)
Plaque commémorative Place Martial Brigouleix à Tulle (Corrèze)
Crédit : MémorialGenWeb

SOURCES : Service historique de la Défense, Caen, AVCC, AC 21 P 108451 et Vincennes GR 16 P 143587 (nc). — Maquis de Corrèze, 150 combattants et témoins, Paris, Éditions Sociales, 1975, pp. 522. — MémorialGenWeb. — Mémoire des Hommes. — Geneanet.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément