CONSTANCEAU François dit Paul

Par Claude Pennetier

Né le 17 août 1887 à Marmagne (Cher), mort en janvier 1971 dans le Cher ; cheminot révoqué en 1920 puis typographe ; syndicaliste CGT ; socialiste puis communiste du Cher.

Cheminot à Saint-Doulchard (Cher) sur la ligne Paris-Orléans, Constanceau était en janvier 1918, membre suppléant du bureau de l’Union départementale CGT. Il fut révoqué à la suite des grèves de mai 1920. Membre du Parti socialiste, il était favorable à l’adhésion à la IIIe Internationale. Élu secrétaire du groupe socialiste de Saint-Doulchard en décembre 1920, il garda cette responsabilité au sein du groupe communiste. Un rapport de police de février 1921, le signalait comme un des communistes les plus actifs du Cher (Arch. Dép. 25 M 127). Il fut membre du conseil fédéral communiste du Cher en 1921-1922-1923. Après sa révocation, il travailla comme typographe à l’Imprimerie ouvrière du Centre. Candidat au conseil d’arrondissement à Mehun en 1928, Constanceau obtint au premier tour 24,8 % des voix des électeurs inscrits, et fut élu au second tour. Gérant de l’Émancipateur en 1929, il fut condamné à trois mois de prison ferme pour propagande antimilitariste. En 1932, Constanceau fut blâmé par la cellule numéro trois de Bourges : « il ne remplit pas ses devoirs de communiste comme conseiller d’arrondissement » (L’Émancipateur, 6 août 1932). Il n’eut dès lors plus de responsabilités importantes. Il fut réintégré comme cheminot en 1934. Son nom disparaît ensuite de l’Émancipateur. Toutefois Constanceau était toujours membre du Parti communiste lors de son décès.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article2480, notice CONSTANCEAU François dit Paul par Claude Pennetier, version mise en ligne le 30 juin 2008, dernière modification le 15 mars 2017.

Par Claude Pennetier

SOURCES : Arch. Nat. F7/13273. — Arch. Dép. Cher, 25 M 127-128. — L’Émancipateur. — Le Syndiqué du Cher. — Dix-Huit, janvier 1971.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément