FUCHS Raymond, Julien

Par Emeric Tellier

Né le 16 février 1899 à Saint-Denis (Seine, Seine-Saint-Denis), mort le 29 janvier 1949 à Garges-lès-Gonesse (Seine-et-Oise, Val-d’Oise) ; tourneur sur métaux ; syndicaliste CGT ; résistant.

FUCHS Raymond, Julien
FUCHS Raymond, Julien

Raymond Fuchs vit le jour au 7 bis rue du Fort de l’Est à Saint-Denis. Son père, Joseph Fuchs (1866-1943) était tourneur sur métaux, sa mère Hortense, Marguerite Duhamel (1871-1927) était sans profession. Ils résidaient 39 rue Pinel à Saint-Denis.

Sa fiche de registre-matricule militaire le décrit de la manière suivante : « cheveux châtains, yeux bleu clair, front haut, nez rectiligne, visage rond, lèvres épaisses, menton saillant, teint clair, 1 m 69 ». Son degré d’instruction signale une instruction primaire. Le 15 avril 1918, il fut affecté au 1er groupe d’aviation du 31e régiment d’infanterie. Le 1er janvier 1920, il fut passé à la 3e section d’ouvriers d’aviation, puis fut renvoyé dans ses foyers le 23 mars 1921. Son certificat de bonne conduite lui fut refusé. Il déménagea de Saint-Denis à Garges-lès-Gonesse au cours de l’année 1927. Après avoir résidé 14 rue de Paris, il est signalé en 1938 au 38 rue Émile Leven. Le 15 novembre 1938, il fut réformé temporairement, en raison de crises asthmatiques, décision maintenue le 22 septembre 1939 en raison d’un emphysème et de lésions pulmonaires anciennes.

Animateur des Comités populaires de la banlieue nord de la région parisienne, Raymond Fuchs participa à la libération de la Maison des métallurgistes au 94 rue d’Angoulême à Paris (XIe arr.) le 19 août 1944, aux côtés d’André Rizo.

Il fut chargé de suivre les entreprises de la branche de la construction mécanique et fut à ce titre signataire de nombreux accords paritaires sur les classifications.

Responsable du syndicat CGT des Métaux de la Courneuve (Seine-Saint-Denis), il fut ensuite responsable de la librairie installée à la Maison des métallurgistes.

Il mourut des suites d’une longue maladie.

Il avait épousé Lucie, Alphonsine Saal le 31 octobre 1925 à Paris (XVIIIe arr.), avec laquelle il eut trois enfants.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article248000, notice FUCHS Raymond, Julien par Emeric Tellier, version mise en ligne le 9 mai 2022, dernière modification le 9 mai 2022.

Par Emeric Tellier

FUCHS Raymond, Julien
FUCHS Raymond, Julien

SOURCES : Le Métallo. Organe de l’Union syndicale des travailleurs de la métallurgie de la région parisienne. — Registre-matricule en ligne. — État-civil en ligne.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément