HERVÉ Gaëtan

Par Daniel Heudré

Né le 1er mars 1886 à Rennes (Ille-et-Vilaine), exécuté sommairement le 1er juillet 1944 à Rennes ; secrétaire général de la mairie de Rennes.

À la déclaration de la première guerre, Gaëtan Hervé, alors rédacteur à la mairie de Rennes, fut mobilisé comme lieutenant au 270e régiment d’infanterie, le 9 août 1914 et blessé par balle le 29 août. Il fut prisonnier en Allemagne jusqu’en 1918. De retour à Rennes, il fut démobilisé.
Il gravit alors les échelons à la mairie et devint secrétaire général sous les quatre maires successifs de la ville. En septembre 1939, il fut affecté à la gare de Versailles et démobilisé en juillet 1940, après la débâcle. Il ne supportait pas l’Occupation allemande.
Le 28 juin 1944, Philippe Henriot, alors secrétaire d’État à la propagande du Gouvernement de Vichy, fut assassiné par des résistants à Paris. Dès lors, des personnalités françaises furent désignées pour être assassinées en représailles par la milice. Cinq personnalités rennaises en faisaient partie. Des miliciens membres également du Centre d’études national-socialiste (le CENS), créé par Du Perron de Maurin, se présentèrent à la porte du logement de fonction de Gaëtan Hervé, dans la nuit du 30 juin au 1er juillet 1944. Se doutant de l’évènement, il s’enfuit dans la ville et fut probablement abattu par une patrouille allemande, dans le centre. Le corps ne fut retrouvé que le lendemain après la levée du couvre-feu.
Dans la liste, figuraient également Louis Volclair, exécuté dans son lit, Pierre Lemoine, assassiné dans les combles du palais de Rennes, Oscar Leroux, blessé à son domicile et François Château, récemment démis de ses fonctions et en fuite.
Les obsèques furent annoncées dans Ouest-Éclair avec cette précision « décédé accidentellement ».
Gaëtan Hervé est inhumé au cimetière du Nord de Rennes.
Un boulevard de Rennes, dans le quartier de la Binquenais, ainsi qu’une maison de retraite, portent son nom.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article248026, notice HERVÉ Gaëtan par Daniel Heudré, version mise en ligne le 10 mai 2022, dernière modification le 12 mai 2022.

Par Daniel Heudré

SOURCES : Kristian Hamon , Les nationalistes bretons sous l’Occupation, éd. An Here, 2001. — Article Gaëtan Hervé site wiki-rennes.fr. — Article Gaëtan Hervé site Wikipédia. — Mémoire des hommes, recherche infructueuse, mai 2022.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément