TEISSEIRE René, Adolphe

Par Éric Panthou

Né le 19 juillet 1926 à Grenade (Haute-Garonne), mort le 2 juillet 1944 dans un train à destination de Dachau (Allemagne) ; maçon résistant au sein des Francs-tireurs et partisans (FTP) ; déporté.

Fils de Jean Marcelin Elie Teisseire, entrepreneur, né le 17 juin 1893 à Camplong (Hérault), et de Georgette Rose Eugénie Cinde, née à Rieux-en-Val (Aude), le 28 mai 1895, sans profession, son épouse, René Teisseire était célibataire, maçon et habitait Grenade. Il rejoignit la Résistance armée le 8 mai 1944, membre du 16ème Bataillon statique des FTP du Lot, secteur A, région de Gramat. Constituée à partir du 25 mai 1944, cette formation n’a pas été homologuée unité combattante faute d’historique.
René Teisseire figure parmi les victimes de la Das Reich selon les recherches de Guy Penaud qui place son décès à Reilhac. En réalité, René Teisseire a été arrêté à Gabaudet le 8 juin 1944 par la division Das Reich lors de l’attaque d’un camp FTP.
Il a été déporté le 2 juillet 1944 dans le convoi parti de Compiègne à destination de Dachau. il est décédé pendant le transport, convoi I240 dit "le train de la mort" en raison du nombre élevé des décès survenus durant le voyage du convoi retardé par des arrêts par une chaleur accablante : manque d’eau et l’asphyxie, rixes entre déportés. Il y eut 519 morts. La mairie de sa commune de naissance possède un acte de décès dressé par le ministère des anciens Combattants et victimes de guerre fixant son décès à Dachau.

Il a été reconnu "Mort en déportation", Déporté-interné de la résistance (DIR), forces françaises de l’intérieur (FFI) pour la période du 8 mai au 8 juin 1944. Il a reçu la Médaille de la Résistance (JO du 04/07/1956) et la Croix de guerre avec palme

Une rue porte son nom à Grenade. Son nom figure sur le monument aux Morts de cette commune ainsi que sur le monument en hommage aux victimes de Gabaudet, à Issendolus (Lot).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article248055, notice TEISSEIRE René, Adolphe par Éric Panthou, version mise en ligne le 11 mai 2022, dernière modification le 21 mai 2022.

Par Éric Panthou

SOURCES : AVCC, Caen, AC 21 P 543158, dossier mort en déportation (nc). — SHD, Vincennes, GR 16 P 564317, dossier FFI (nc). — Guy Penaud, La Das Reich, 2e SS Panzer Division. Des Pyrénées au front de Normandie, par la Dordogne, Tulle, Oradour, Argenton… et tous les autres lieux martyrs (Février-Août 1944), La Lauze, 2005. — Mémorialgenweb. — Base FMD. — État civil Grenade (acte naissance et décès).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément